Altess propose plate-forme unique pour transactions sans contact

Par 16 septembre 2009
Mots-clés : Smart city

Combiné au Mirror de Violet, le site jouera le rôle d'intermédiaire entre un service de paiement ou de rechargement sans contact et le consommateur. Un moyen d'accélérer le développement de solutions sans contact au quotidien.

Pour populariser l'utilisation des technologies NFC au quotidien, Altess travaille sur une plate-forme de transactions sécurisées. Celle-ci sera couplée au lecteur Mirror de chez Violet et permettra aux utilisateurs de payer en ligne d'un simple geste, mais aussi de s'identifier sur des sites sécurisés ou de recharger leur titre de transport. Chez soi, chez les commerçants et même en entreprise : service de rechargement de carte de cantine par exemple... Le tout, sans dispositif coûteux et en utilisant n'importe quel objet muni d'une puce NFC : téléphone, mais aussi carte de paiement, de transport… Les différents services seront regroupés sur la plate-forme, qui se présente comme un intermédiaire agnostique.
Faciliter le paiement en un geste
Chaque objet, grâce à sa puce, sera relié directement au centre de transaction en ligne correspondant. "Il suffira de présenter son appareil ou sa carte près d’un lecteur sans contact pour par exemple recharger une carte Moneo ou son pass Navigo", explique à L'Atelier Michel-Ange Camhi, chef de projet chez Atos Worldline, l'un des partenaires du projet. "Cela facilite la transaction qui se veut plus rapide et plus pratique que le recours aux lecteurs traditionnels de cartes à puce et bancaires". Et d'ajouter : "Cette technologie est propice à la ville au quotidien, dans les musées".
Des musées à la santé
"Mais aussi dans le domaine de la santé, de la sécurité, des services à la personne ou encore de l’agroalimentaire", ajoute Michel-Ange Camhi. Le projet a été labellisé par le pôle de compétitivité TES (Transactions Electroniques Sécurisées), après avoir été retenu par le ministère français de l'Industrie. Les autres partenaires sont BMS et Neowave. A noter : la société Violet est actuellement en redressement judiciaire.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas