Amazon veut devenir une plate-forme où il est possible de tout acheter

Par 02 janvier 2014 1 commentaire
Amazon page web

Amazon, souhaite étendre son portefeuille de produits en proposant des biens de consommation à destination de ses clients Prime dans un premier temps.

Amazon, le distributeur de produits culturels, gadgets et jeux en ligne, ambitionne d’étendre son marché. L’entreprise qui vient de développer son service de livraison à domicile de produits d’épicerie (Amazon Fresh) dans une troisième ville (Seattle, Las Vegas, San Francisco), souhaite proposer à l’avenir des biens de consommation tel que de la lessive ou de la moutarde. L’institut de recherche américain, Bernstein Research a récemment estimé que l’opportunité du marché des biens de consommation pour les entreprises de e-commerce a une valeur d’environ 470 milliards de dollars par an et qu’Amazon pourrait ainsi bénéficier d’un profit de 222 milliards de dollars. Cette nouvelle activité qui sera appelée Pantry et devrait être lancée en 2014, va concurrencer des grands distributeurs tel que Costco et Wal-Mart.

Amazon Pantry, un site en ligne pour acheter des biens de consommation

Le service Amazon Pantry sera destiné aux membres actuels du programme d'expédition Amazon Prime (service offrant deux jours d'expédition gratuitement sur tous les achats admissibles, pour une redevance annuelle forfaitaire, ainsi que des tarifs réduits pour les expéditions dans la journée). Amazon Pantry sera lancé avec environ 2000 références de produits typiquement trouvés dans des grandes surfaces, tels que les fournitures de nettoyage, de cuisine, des produits en conserve, des produits d'épicerie secs etc. Les acheteurs Amazon Prime pourront mettre autant d’éléments dans une boite spécifique, moyennant un poids maximum afin de se la faire livrer pour une faible somme d’argent. La livraison pourrait être opérée via des prestataire de livraison tel que UPS ou via leur réseau de camions utilises pour Amazon Fresh.

Un géant de la distribution dans plusieurs domaines

Le principal obstacle que devra surmonter Amazon concerne l’habitude des consommateurs. En effet, ils n’ont pas encore le réflexe de passer leurs achats réguliers sur des sites internet et encore moins sur Amazon. De plus, ils imaginent que de se faire livrer ce type de biens n’est pas une solution économique. C’est pourquoi, la plupart de ces dépenses se passent encore dans les épiceries physiques. Pour lever cette barrière liée au coût d’expédition, l’entreprise de e-commerce a donc décidé de s’adresser aux clients « Prime ». En encourageant les consommateurs à mettre plusieurs biens dans une seule boite, l’entreprise augmente le revenu généré par chaque commande, et ainsi devrait pouvoir couvrir les frais d’expédition. De plus, les clients Prime est une cible a forte valeur pour l’entreprise car d'après le cabinet d'études Consumer Intelligence Research Partners, ils dépensent 40% de plus que les autres clients Amazon. A travers cette nouvelle activité, Amazon ne veut pas seulement devenir le plus grand distributeur de produits culturels, mais le plus grand distributeur au monde. L’entreprise va profiter de sa forte relation avec les utilisateurs Prime, son infrastructure existante, et son canal de vente en ligne de premier plan pour croître de manière agressive dans le marché des biens de consommation et rivaliser avec d’autres géants de la distribution tel que Costco.

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour,
j'ai une 2 entreprises de transport, 1 en véhicules légers (voiture, moto, fourgon etc...) et 1 en poids lourd. Ne sachant pas comment vous contacter je me permet de vous contacter par se biais pour proposer un partenariat commercial.
Je vous laisse mon n° de tel où l'on peut me joindre facilement 0666101723.
Dans l'attente de vous lire, Madame, Monsieur.
Mr Bosphore

Soumis par BOSPHORE (non vérifié) - le 17 avril 2014 à 18h47

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas