Comment améliorer sa base CRM ? En faisant de la photo

Par 04 avril 2013
Headoo

Headoo industrialise l'initiative qui consiste à photographier un client après un essayage ou une opération spéciale, afin de lui envoyer le cliché, qu'il peut ensuite partager sur Facebook. Le but : mieux qualifier sa cible.

Actuellement, un des défis des commerçants est de parvenir à récolter le plus de données possibles sur leurs clients. Et cela commence par l’acquisition de leur e-mail personnel. Or, les clients "donnent souvent une adresse e-mail destinée aux spams issus des offres commerçants", explique à L'Atelier Jean Dussetour, CEO de Headoo, présent au salon Shop Innovation. Comment y remédier ? En proposant par exemple une expérience soit ludique, soit utile, qui donne envie de confier certaines informations personnelles. Et l'un des moyens pourrait bien être le partage d'images. Ainsi, Headoo propose une expérience client facile à intégrer dans les points de ventes basée sur la photographie - un appareil photo numérique et un iPhone ou un iPad sont suffisants - qui permet à la fois de collecter les informations des clients, de tracker leurs activités et de viraliser les offres. Un client se rend dans un magasin, par exemple de vêtements, et essaie un produit.

Partager sa photo d'essayage

Le vendeur lui propose alors de le prendre en photo – avec un appareil de qualité – et de la lui "offrir", en lui envoyant par mail. Le client voulant recevoir la photo, entre son adresse qu’il consulte régulièrement sur le terminal du vendeur (iPhone ou iPad). Après sa visite dans la boutique, Headoo lui envoie un email dans lequel figure un lien renvoyant sur sa photo. A partir de cette interface, le client peut partager sa photo sur les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Google+, LinkedIn...). L’enseigne qui a souscrit à l’offre proposée par Headoo (abonnement mensuel qui s’élève à une centaine d’euros par mois) a accès à un Dashboard sur lequel elle peut suivre le nombre de partages qui a été fait de la photo et toutes les interactions qui en ont résulté.

Viraliser ses offres et augmenter ses revenus e-commerce

Le vœu pieux étant également de faciliter la décision d’achat. En effet, selon le fondateur, dans les magasins physiques, 35% des consommateurs reposent un article qu’ils ont essayé. En partageant sa photo, le client pourrait du coup recevoir des avis qui pourraient l’aider à prendre ses décisions. Il est aussi possible de le commander en ligne. Mais ces interactions permettent surtout à l’enseigne de faire parler d’elle sur les réseaux sociaux et donc de viraliser ses offres. A noter que si Headoo industrialise ce système, il est loin d'être le premier à le proposer. Lancôme, par exemple, avait lancé en 2012 le Make Up Studio au Printemps et à la Rinascente de Milan. Les vendeuses proposaient aux clientes qui se prêtaient à une session maquillage de recevoir une photo d'elle, à partager sur Facebook. Il était également possible d'obtenir des liens des produits utilisés, afin de les acheter.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas