En Amérique du Sud, l’entrepreneuriat féminin passe aussi par le numérique.

Par 23 août 2013
south america

L’étude « Women’s Entrepreneurial Venture Scope » classe chaque année les pays selon les conditions qu’ils offrent aux femmes de développer une entreprise. Cette année, le Chili est à l’honneur dans la zone d’amérique du Sud et s’invite dans la Silicon Valley.

Une délégation de 15 femmes chiliennes, entrepreneurs ou leaders d’opinion, étaient en visite cette semaine (semaine du 19 aout) dans la Silicon Valley en vue d’encourager des transferts de technologie et de connaissances. Google, Facebook, Universités et investisseurs ont accueilli ce groupe à haut potentiel issu d’un pays qui va de l’avant. En effet, selon le rapport 2013 de l'unité Economist Intelligence Unit (EIU), le Chili est le pays latino-américain qui offre l'environnement général d’affaires le plus favorable aux femmes entrepreneurs…et le numérique n’y est pas pour rien. En effet, le pays avait été classé en tête de l’indice de l’innovation 2013 pour la zone Amérique du Sud.

Encourager le partage d’informations via des plateformes en ligne.

La circulation de l’information a été un défi pour nombre de gouvernements latinoaméricains. Ceux-ci ont axé leurs efforts pour permettre une meilleure accessibilité à Internet pour les femmes. Au Mexique, l’institut national de la Femme a ainsi pu lancer un site Web qui sert de centre d'information sur les programmes en faveur du développement de l’entreprenariat féminin à travers le pays. De même, la plate-forme FOMENTA en Uruguay fonctionne comme un centre d'information en ligne. Il dispense notamment des programmes de formation en ligne pour les entrepreneurs. Bien que les programmes de ce genre soient nombreux, la force des initiatives mexicaines et uruguayenne est de recueillir des informations provenant de diverses sources et de les réunir en un seul endroit

Les femmes sous-représentées dans les réseaux sociaux professionnels

Comme dans d'autres parties du monde, les réseaux sociaux professionnels ont gagné en popularité en Amérique latine et aux Caraïbes. Cependant, les femmes ne représentaient plus d’un tiers des visiteurs que dans 6 pays de l’étude. Dans les grandes économies du continent (Brésil, Argentine, Mexique...) la proportion culmine à 25%. Néanmoins, d’autres usages se sont répandus. En effet, la messagerie électronique s’est généralisée dans les TPME dirigées par des femmes. Environ 67% de ces entreprises ont un site web en Argentine, 58% au Chili. L’utilisation du mailing à des fins commerciales est encore plus élevée allant de 65% au Honduras à 99% en Colombie.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas