Amnesty International lutte contre la Cybercensure

Par 29 mai 2006

Amnesty International fête ses 45 années de lutte pour les droits de l'homme. Et c'est sous le fanion d'un nouveau combat que l'association soufflera ses bougies. Dans sa ligne de mire : la...

Amnesty International fête ses 45 années de lutte pour les droits de l'homme. Et c'est sous le fanion d'un nouveau combat que l'association soufflera ses bougies. Dans sa ligne de mire : la Censure sur Internet et la collaboration des sociétés technologiques avec les gouvernements qui la pratiquent.
 
L'organisation lance un site Internet, http://www.irrepressible.info/ et appelle tous les internautes à signer une pétition en ligne contre la Censure sur Internet et demande la libération des "cyberdissidents" emprisonnés pour avoir exprimés leur opinion politique sur la Toile.
 
Amnesty dénonce plus particulièrement la répression Internet qu'elle a constatée en Chine, en Iran, en Syrie, en Arabie-Saoudite, en Tunisie et au Vietman. Comme autant d'exemples de restriction de la liberté d'expression sur le Web, elle cite : la fermeture des cybercafés, la surveillance des chats, la suppression des blogs, ainsi que la saisie des ordinateurs.
 
 "Internet est un grand et puissant outil. Nous voyons les gouvernements censurer les accès à l'Internet ou espionner les gens qui ont des conversations sur la démocratie et la liberté", a déclaré Kate Allen, directrice d'Amnesty International pour la Grande-Bretagne."J'appelle les gouvernements à cesser les restrictions injustifiées à la liberté d'expression et les entreprises à cesser de les aider à faire cela."
 
Symboles de cette coopération, Yahoo! et Google, sont particulièrement visés. Les deux plus grands moteurs de recherches ont en effet décidé de se soumettre entièrement aux exigences des autorités chinoises sur leur territoire. Auto censure, ou délation, tous les moyens sont bons pour ces industriels de se faire une place sur le marché émergent.
 
La pétition contre la censure qu'Amnesty fait en ce moment signer aux internautes sera présentée directement aux Nations unies, lors d'une réunion portant l'avenir de l'Internet, en novembre prochain.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas- 29/05/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas