L'analyse prédictive des emails permet des échanges plus intelligents

Par 21 avril 2015
prédiction email

Pour des échanges plus productifs en entreprises, les chercheurs du Yahoo Lab ont mis au point un algorithme capable de prédire le déroulement d'une conversation par mail.

Durant plusieurs mois, une équipe de chercheurs du Yahoo Lab a étudié une base de données forte de 16 milliards de mails, échangés par deux millions d'internautes afin de mettre au point un algorithme capable de prévoir le comportement des utilisateurs et ainsi prédire l’échange qui sera le plus productif possible pour les professionnels. « Avec cet algorithme, nous pouvons automatiquement établir une corrélation entre différents facteurs », explique Farshad Kooti, membre de l'équipe de recherche. « Par exemple, si un jeune homme reçoit un email le matin, il est très probable que la réponse soit rapide et concise. Nous sommes ainsi capables de prévoir si un mail va recevoir une réponse ou non, et si oui quelle sera la vitesse et la longueur de la réponse. »

Un algorithme prédictif

« Nous avons observé le comportement des utilisateurs, comme le temps nécessaire pour répondre  à un email ou la longueur de cette réponse, et les différentes variables susceptibles d'affecter ce comportement. Facteurs démographiques (âge, sexe), mais aussi jour et heure de réception du mail, présence ou non d'une pièce jointe... » explique Farshad.

Et parmi les nombreuses tendances dégagées, les chercheurs notent que les utilisateurs répondent très rapidement aux emails (en moins de deux minutes dans la majorité des cas), et que ceux-ci sont en général très courts, moins de vingt mots pour la plupart. En outre, Les internautes répondent plus rapidement le matin et pendant les heures de bureau, tandis que la présence d'une pièce jointe augmente le temps de réponse. Les plus jeunes utilisateurs ont tendance à envoyer des réponses plus courtes et plus rapides que leurs aînés.  De la même manière, les hommes sont plus rapides et concis que les femmes. Enfin,  lorsque le nombre d'emails reçus augmente, la proportion de ceux qui reçoivent une réponse décroît, ce qui confirme la sensation largement partagée d'être noyé dans une masse d'emails sans pouvoir répondre à chacun correctement.

Des boîtes mail plus intelligentes

Cet algorithme pourrait s'avérer également riche en possibilités pour les fournisseurs d'adresses mail, et notamment pour élaborer un système plus efficace que le tri par ordre chronologique. « On peut déduire l'importance d'un email pour l'utilisateur du temps que celui-ci va prendre pour y répondre. Si l'algorithme prévoit que l'utilisateur va répondre à un email très rapidement, ce dernier pourrait ainsi être placé en haut de la liste des emails non lus. À l'inverse, les emails qui vont recevoir une réponse lente ou pas de réponse du tout pourraient être placés tout en bas. Cela réduirait les chances de laisser passer un mail important, puisqu'il ne serait plus nécessaire de trier ses emails un par un pour sélectionner les plus importants » développe Farshad.

Cette trouvaille pourrait également permettre d'améliorer l'expérience utilisateur. Comme de nombreuses personnes utilisent la même adresse dans leur vie privée et professionnelle, l'algorithme pourrait distinguer les mails reçus dans ces deux contextes et permettre à l'internaute d'ignorer les mails professionnels lorsqu'il se trouve à son domicile, et réciproquement. On gagnerait aussi la possibilité de calibrer le contenu et l'heure d'envoie de son mail pour maximiser ses chances d'obtenir une réponse...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas