Android s'impose progressivement sur le marché des smartphones

Par 21 décembre 2009

Face à la domination d'Apple, Android est en passe de s'imposer comme son concurrent le plus sérieux. Plusieurs indicateurs viennent étayer cette affirmation : connaissance du système, intentions d'achats...

Le système d’exploitation de Google pourrait bien être le premier à menacer sérieusement la domination de l’iPhone sur le marché des ordiphones. Une étude de comScore illustre la progression d’Android aux Etats-Unis. Premier indicateur, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à en avoir entendu parler. En août, ils étaient à peine plus de 20 % à connaître l’OS de Google. Trois mois plus tard, ce chiffre atteint presque les 40 %. La vaste campagne publicitaire qui a accompagné le lancement par Verizon et Motorola du nouveau téléphone Droid n’y est sans doute pas pour rien. Rien d’étonnant alors à ce que les utilisateurs de téléphones mobile soient de plus en plus nombreux à dire vouloir acheter un smartphone équipé du système d’exploitation de Google.
iPhone toujours la référence mais Android gagne tu terrain
Ils sont près d'un cinquième à l’affirmer, un chiffre très proche des 20% de ceux qui continuent à préférer la marque à la pomme. Là aussi, l’évolution par rapport à août 2009 est flagrante puisque cela représente un gain de dix points. "Avec l’arrivée sur le marché d’ici à janvier de plusieurs modèles utilisant Android, la plate-forme secoue rapidement le marché des smartphones", explique le responsable de la branche mobile de comScore. "Même si l’iPhone constitue toujours la référence, Android est clairement en train de gagner du terrain parmi les développeurs et les consommateurs". Pour l’instant, la part de marché d’Android, qui frôle les 4 %, n’a pas encore de quoi effrayer Apple.
Des profils très similaires
Mais le simple fait qu’elle ait doublé en un an montre qu’un réel mouvement est en train de s’enclencher, affirment les auteurs. Une menace d’autant plus sensible que les utilisateurs d’Android et les adeptes de l’iPhone ont des profils très similaires. Les uns et les autres sont plus susceptibles d’utiliser les médias mobiles que la moyenne des possesseurs de smartphones. Dans les deux cas, ce chiffre dépasse les 90 % avec un très léger avantage aux possesseurs d’iPhone. Leurs comportements sont similaires en ce qui concerne la consultation d’informations en ligne, l’utilisation d’applications diverses ou de la messagerie instantanée. Seule la consultation d’emails semble les distinguer, les utilisateurs d’iPhone étant significativement plus nombreux à le faire depuis leur mobile que les utilisateurs d’Android.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas