Chaque année, les capacités des disques et des bandes doublent pour

Par 19 novembre 1997
Mots-clés : Smart city

faire face aux besoins en mémoire informatique de plus en plus importants. Pour 1997, le marché mondial des systèmes de stockage (lecteurs de disques, de bandes, de disquettes et les supports) est é...

faire face aux besoins en mémoire informatique de plus en plus importants.
Pour 1997, le marché mondial des systèmes de stockage (lecteurs de
disques, de bandes, de disquettes et les supports) est évalué à 50
milliards de dollars (285 milliards de F), soit 10 % du marché mondial de
l'informatique. Pour l'an 2000, ce marché oscillerait, selon les cabinets
d'étude, entre 70 et 75 milliards de dollars (entre 399 et 428 milliards
de F), soit une croissance largement supérieure à celle du marché des
ordinateurs. Les capacités de stockage sont sans cesse plus importantes.
Alors qu'il y a deux ans, un micro-ordinateur était livré équipé d'un
disque dur de 500 Mégaoctets, celui-ci est passé aujourd'hui au moins à 2
Gigaoctets. Si l'on en croit le cabinet Disk/Trend, la capacité d'un
disque dur devrait passer en moyenne de 577 Mégaoctects en 1996 à 2,654
Gigaoctects en 1997, 4,288 Gigaoctects en 1998 pour atteindre 8,881
Gigaoctects en 1999 et dépasser les 14 Gigaoctects en 2000. Il faut dire
qu'à chaque nouvelle génération, la taille des systèmes d'exploitation
grossit. Les logiciels sont de plus en plus sophistiqués. La demande de
capacité de stockage augmente également par l'avènement dans les
entreprises des datawarehouses.
° Après le Zip, voici le Jaz de Iomega.
° Les fournisseurs de systèmes de stockage atteignent des taux de
développement spectaculaires. Néanmoins, pour imposer leur standard, ils
se livrent une concurrence acharnée.
° L'histoire d'une réusssite, celle de la Française Sylvia Summers qui a
séduit Storage Tek.
° Les expériences menées par le Cern ont un "poids informatique"
considérable. Comment peut-on les stocker ?
(Dossier de trois pages - La tribune - 19/11/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas