Année record pour DAB et Self Trade.

Par 06 avril 2001
Mots-clés : Smart city, Europe

Direkt Anlage Bank AG (DAB) a réalisé en 2000 un résultat avant impôt de 13,7 millions d’euros, en hausse de 594 % par rapport à 1999 (2 millions d’euros), un résultat d’exploitation (hors marketing...

Direkt Anlage Bank AG (DAB) a réalisé en 2000 un résultat avant impôt de
13,7 millions d’euros, en hausse de 594 % par rapport à 1999 (2 millions
d’euros), un résultat d’exploitation (hors marketing) avant impôts de 46,3
millions d’euros (2,6 millions d’euros en 1999). Le produit des commission
de DAB s’élève à plus de 139 millions d’euros (+ 148 %), le produit net
d’intérêts avant provisions pour risques atteint 40,8 millions d’euros (+
187 %).
Le nombre de comptes dépasse 360 000 (+ 178 %), soit une part de marché en
Allemagne de 19 %, contre 17 % en 1999. Le nombre de transactions
effectués dépasse 6,1 millions (+ 174 %).
Fin 2000, DAB était toujours, en terme d’encours gérés, le leader parmi
les courtiers en ligne européens avec 12 milliards d’euros (+ 43 %). DAB a
aussi confirmé sa position de leader du marché concernant les activités
BtoB avec les gestionnaires de patrimoine, courtiers en fonds et autres
banques. Les charges totales (hors marketing) par transaction ont baissé
de plus de 30 % et le coefficient d’exploitation (hors marketing) a été
ramené à 0,70 %, soit une réduction de 27 %.
Le compte de résultat du courtier en ligne français Self Trade, acquis par
DAB, n’a pas été intégré dans les comptes annuels consolidés de l’exercice
2000.
Pour 2000, les produits d’exploitation bancaire de Self Trade se sont
élevés à 48,2 millions d’euros, contre 9,2 millions d’euros en 1999. Le
produit net bancaire atteint 29,1 millions d’euros, contre 5,7 millions
d’euros en 1999, soit une hausse de 411 %.
Compte tenu des coûts de lancement des activités européennes (ouverture en
2000 de succursales en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni) et des coûts
de rapprochement avec DAB (9,9 millions d’euros), le résultat net, avant
dépenses marketing, est une perte de 24,2 millions d’euros. Les dépenses
marketing s’élèvent à 45,5 millions d’euros pour l’ensemble des pays où
Self Trade est implanté.
Grâce à l’acquisition de Self Trade, DAB est désormais opérationnel sur
tous les principaux marchés d’Europe. Fin 2000, Self Trade gérait au total
58 329 comptes et était le troisième courtier en France. Avec 19 000
comptes ouverts en Grande-Bretagne fin 2000, soit sept mois après le
lancement de son activité, sa croissance dans ce pays est l’une des plus
rapides du secteur.
Au total, Self Trade a effectué, pour le compte de ses clients, près de
1,8 million de transactions en 2000.
Au 1er trimestre 2001, le groupe DAB a ouvert près de 45 000 nouveaux
comptes au niveau européen. Le nombre de transactions effectuées, soit
près de 2 millions (estimation pour la fin du trimestre sur la base de
l’état au 26/03/2001) est resté stable par rapport au 4ème trimestre 2000
(2,1 millions).
DAB a lancé le 1er mars 2001 une banque de données des gestionnaires de
patrimoine.
A l’avenir, DAB sera présent sur six marchés européens sous une marque
unique, la marque DAB ayant fait ses preuves (1 personne sur trois en
Allemagne connaît la marque). Cette marque sera donc utilisée pour les
autres pays en y ajoutant le terme de «banque». La nouvelle dénomination
«DAB Bank» sera utilisée en Allemagne dès aujourd’hui. Le nouveau logo
sera introduit dans les pays où opère Self Trade d’ici à la fin de
l’année. Ayant opté pour une période de transition, Self Trade conserve
son nom jusqu’à la fin de l’année, en y ajoutant cependant la désignation
«Membre de DAB Bank».
Selon DAB, le marché du courtage en ligne va continuer à progresser
fortement. Le groupe fonde ses estimations sur l’étude JP Morgan de
février 2001. Cette étude prévoit un taux de croissance annuel moyen de 63
%. Selon JP Morgan, le marché du courtage en ligne européen devrait
compter 14,8 millions de clients en 2003, contre 3,7 millions fin 2000.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 06/04/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas