Annoncer sur le web s'apprend en moins de vingt leçons

Par 05 octobre 2009 2 commentaires
Mots-clés : Future of Retail

Les marques investissent les médias sociaux et le mobile. Mais pour réussir leur campagne, certaines étapes sont à respecter, comme l'obligation de réponse, privilégier les jeux interactifs ou penser applications utiles.

Le web est de plus en plus intégré aux stratégies des marketeurs. Jusque là, rien de neuf. Reste que cela met les entreprises face à des nouveaux challenges, rappelle InSites Consulting. L'agence en a d'ailleurs trouvé dix-sept, qu'elle liste dans une étude. Parmi les plus importants, celui de la gestion de la réputation. InSites Consulting pose ainsi entre autres questions celle de savoir comment l'entreprise doit réagir face aux commentaires dénigrant le produit. Réponse : "Les consommateurs postant des avis négatifs ont envie d'avoir une réponse publique de la part de la marque", explique à L'Atelier Gianni Cooreman, directeur médias numériques pour le cabinet. "Il est donc primordial de répondre à tous les commentaires, aussi bien sur son site que sur les réseaux grand public comme Facebook ou Twitter". L'intégration des réseaux sociaux fait également partie des grands enjeux.
Médias sociaux : grand potentiel
Mais comment les utiliser correctement ? Car les utilisateurs sont réticents à l'idée d'avoir une publicité directe sur ce qu’ils considèrent être leur espace personnel. Pourtant, souligne le cabinet, le potentiel existe. C'est ce que révèle notamment la présence de nombreux '"fans" sur les groupes des grandes marques. La solution ? Proposer aux clients des jeux ou des promotions interactives. Il est aussi nécessaire d'accompagner le client dans la phase de l’après-vente. Les consommateurs ont envie de partager leurs remarques, leurs réclamations. Parmi les recommandations : créer un forum pour les consommateurs qui veulent aider les autres à utiliser le produit et régler les problèmes. "Il est clair que rester passif et silencieux ne peut plus marcher", précise le directeur médias. Autre défi : faut-il investir dans les liens sponsorisés? "Plus les gens utilisent Internet, plus ils sont sceptiques quant aux liens sponsorisés", continue Gianni Cooreman.
Joindre les clients 24/24 7/7
"Cependant, les nouveaux membres ont tendance à faire confiance aux liens. Le fait que la marque soit présente en tout début de la liste donne l'impression que l'entreprise est leader du marché". Dernier enjeu : le mobile. "Il est important de créer une application qui - avant tout - soit utile. La marque devient du coup  secondaire". Par exemple, Starbucks a créé une application pour iPhone, qui permet non seulement de trouver un café à proximité, mais aussi d'inviter les autres à s'y rencontrer. Par ailleurs, de plus en plus de gens utilisent le mobile pour avoir des informations sur le produit. On peut s'en servir pour leur envoyer des bons de réduction ou faire parler des promotions ou des nouveautés. Enfin, développer des applications pour le mobile avec des écrans TV interactifs. "Nike a ainsi créé une publicité où l'utilisateur pouvait avec son portable faire tourner un ballon de basket'", conclut Gianni Cooreman.

Haut de page

2 Commentaires

Article très intéressant.
Je pense néanmoins que le 2.0 et les nouvelles technologies doivent avant tout permettre d'être à l'écoute des clients avant de songer à être écouté.

Je vous invite à lire un post que j'ai écrit à ce propos : http://tinyurl.com/yex2ry3

Soumis par Christelle (non vérifié) - le 06 octobre 2009 à 08h50

Autre règle: écrire GROS et LISIBLE, avoir une page plus aérée et agréable pour capter l'attention du lecteur jusqu'au bout! ;-)

Soumis par Amélie (non vérifié) - le 08 octobre 2009 à 09h47

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas