Les annonceurs repèrent la méfiance grandissante des internautes

Par 25 février 2008
Mots-clés : Smart city

Les utilisateurs vont devenir de plus en plus réticents à exposer des informations sur le web. Pourtant, selon les prédictions de Leo Burnett, ils devraient de plus en plus calquer leur vie sur les réseaux sociaux.

La culture de masse est de retour ! Et l'on peut remercier Internet et les sites comme Youtube, qui s’imposent comme le support incontournable pour les publicitaires. C'est une des prédictions de l'agence de publicité Leo Burnett UK dans son étude 2008 sur l’évolution des tendances marketing. Nouveaux horizons donc, mais aussi nouvelles contraintes. Conséquence: l’attention portée aux questions de sécurisation et d'utilisation des données en ligne est croissante. Une attention motivée par la crainte grandissante des utilisateurs, de plus en plus attentifs à l’exploitation de leurs informations sur le Net. Cette problématique devient critique à mesure que la fréquentation de sites comme Myspace ou Facebook croit de façon exponentielle.
Des utilisateurs inquiets
Sites qui recèlent des données plus que privées sur leurs utilisateurs. Leo Burnett rappelle en outre que des universités ou employeurs se rendent sur ces sites afin de découvrir des détails plus ou moins compromettants sur leurs candidats : ce qui va rendre les internautes de plus en plus réticents à y dévoiler des informations. Par ailleurs, de récentes pertes de dossiers d’allocations familiales par le gouvernement britannique ont sensibilisé à nouveau le public aux questions de protection des données. Cette conscience du danger encouru par les identités numériques devrait s'accentuer avec la multiplication des données géolocalisées via GPS, et le stockage d’informations en ligne.
La publicité en ligne de mire
Certes, d'un point de vue des publicitaires, c'est une véritable aubaine. Mais mal contrôlés, tous ces services pourraient ruiner la confiance des consommateurs. Pour autant, aucune mesure concrète n’a été annoncée ou avancée lors de l’étude de Leo Burnett. Autre conséquence de l’influence croissante du Net : l’ancrage des réseaux  sociaux se fera plus prégnant en 2008. Les auteurs de l’étude prédisent qu'ils auront une influence directe sur les divertissements et activités de leurs membres. Et, plus que des systèmes de rencontres d'anciens élèves, les services comme Facebook devraient devenir des vrais journaux intimes de la vie de leurs utilisateurs. Ce, avec l'aide d'un allié précieux : le téléphone mobile.

L’Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas