Les annonceurs se tournent massivement vers Internet

Par 08 novembre 2007

En quatre ans, le chiffre d'affaires généré par la publicité en ligne devrait doubler. Les liens contextuels représenteront en 2011 40% de cette manne.

(cliquez pour agrandir)
Ce n'est pas une nouveauté, Internet est un média très attractif pour les annonceurs. Ce qui l'est, c'est le total des dépenses générées désormais sur la Toile : celles-ci devraient dépasser les 21 milliards de dollars en 2007 aux Etats-Unis. Et en 2011, ce ne sont pas moins de 42 milliards qui seront dépensés pour la publicité en ligne. Principales formes d'e-pub plébiscitées par les annonceurs : la publicité ciblée, les annonces pleine page, les petites annonces et les publicités rich media.  
Les médias traditionnels délaissés
A cette date, les liens contextuels représenteront d'ailleurs 40 % des dépenses totales réalisées sur Internet. Ces investissements online se font au détriment des autres supports publicitaires traditionnels, annonce eMarketer. Près des trois quarts des cent plus grands annonceurs nationaux ont ainsi déclaré avoir édité un nombre moins important d'annonces en 2006 qu'en 2005 à la TV, la radio, ainsi que dans les journaux et magazines. Ce qui, en valeur, correspond à une baisse de plus de 200 millions de dollars pour les quatre supports publicitaires traditionnels, contre une hausse de près de 560 millions pour Internet.
Un marché affecté par la situation économique
Reste que, en marge de cet engouement pour l'Internet, le secteur de la publicité traverse une période délicate. L'encadrement du crédit et la mauvaise situation économique devraient ainsi ralentir la croissance de la publicité online en 2008. La baisse des sommes injectées devrait cependant être compensée par l'achat de publicités pleines pages peu onéreuses effectuées par les groupes contraints de réduire leur budget.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas