Les annonceurs suivent les utilisateurs de l'iPhone à la trace

Par 08 janvier 2009

Les entreprises disposent maintenant d'AdMob pour traquer le taux de conversion et les téléchargements des usagers sur l'App Store d'Apple suite à des campagnes marketing.

AdMob a récemment offert aux annonceurs une solution pour réaliser de la publicité sur les différents médias supportés par l'iPhone (sites et applications pour mobiles et baladeurs). L'agence lance un service baptisée "Download Tracking", qui permet d'évaluer l'impact des annonces publicitaires sur le téléchargement d'applications sur l'App Store. La solution calcule le nombre de clics sur une publicité à un moment donné. Cette information servira à définir le retour sur investissement pour ensuite élaborer de meilleures campagnes et coordonner les pages App Info. In fine, les annonceurs pourront développer des stratégies marketing plus efficaces et ciblées. "Les annonceurs réclament depuis quelque temps l'obtention d'informations plus détaillées sur l'App Store." 
Les applications gratuites plébiscitées
"Ils veulent estimer les retours, afin de maximiser la valeur de leurs campagnes de publicité sur web mobile," déclare Jason Spero, vice-président d'Ad Mob aux Etats-Unis. Le système de détection d'AdMob a déjà été testé courant décembre. Des tendances intéressantes ont été observées : les applications gratuites où à bas prix connaissent le plus fort taux de conversion. Leur prix, moins d'un dollar en moyenne, est inférieur à celui des téléchargements généralement observés sur PC. Les jeux en ligne sont également plébiscités. Par exemple, TapJoy a longtemps tenté de percer le mystère de la réussite et de l'échec de certaines de ses publicités. "Grâce au suivi du taux de conversion, nous savons à présent précisément quelle réclame montrer, à quel moment et s'il est nécessaire de surenchérir," indique Lee Linden, cofondateur de la société.
Pour une stratégie marketing efficace
Environ cinq millions de téléphones à la Pomme disposent actuellement de l’icône App Store sur leur page d'accueil. Les analystes anticipent quatre-vingt-dix millions de combinés en circulation fin 2009. Depuis la sortie de l'App Store, le kiosque de téléchargement d'applications tierces pour iPhone et iPod Touch, a suscité l'intérêt de nombreuses sociétés. En effet, ce kiosque référence à la fois les applications gratuites et payantes. Ces sociétés ont désiré mettre en avant un nouveau modèle économique permettant de les proposer gratuitement en téléchargement en les finançant par de la publicité mobile. À titre d'indication, l'App Store reverse 70 % des revenus d'une application payante à son éditeur.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas