Depuis deux ans, MasterCard International teste sa Mondex card dans la

Par 12 février 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

ville de Swindon, entre Londres et Bristol. Pas besoin de code secret, de signature ou d'autorisation nécessaire auprès de la banque pour utiliser la Mondex card. Ne comportant aucun élément ident...

ville de Swindon, entre Londres et Bristol.
Pas besoin de code secret, de signature ou d'autorisation nécessaire
auprès de la banque pour utiliser la Mondex card. Ne comportant aucun
élément identifiable, cette carte peut aussi être prêtée. Elle peut être
chargée en cinq monnaies au choix dans l'un des DAB de Midland ou de
Natwest, les banques partenaires. Elle ne peut être créditée de plus de 5
000 F et peut, à tout moment, être blocable en appuyant sur la touche
"lock" dans l'un des appareils installés dans la plupart des grandes
surfaces. Pour la débloquer, un code personnel et secret est alors
nécessaire. Un reçu peut être imprimé donnant les dix derniers achats
effectués et le montant encore disponible. Le commerçant possède sa propre
carte dont le montant-limite dépend de l'importance de ses activités.
Glissée dans le dispositif installé à chaque caisse, elle se charge du
total des sommes reçues dans la journée (ou la semaine). Les 200 dernières
transactions avec le numéro de la carte et le nom du client peuvent être
imprimées. Le transfert sur le compte du commerçant se fait, soit à la
banque, soit directement du magasin grâce à un téléphone conçu par British
Telecom. Quelque 600 magasins de Swindon participent à l'expérience.
Sensée se subsituer au paiement cash, cette carte concerne surtout les
petits achats ne dépassant guère les 40 F avec une majorité de
transactions autour de 10 F. Pour l'instant, elle n'a rencontré qu'un
succès limité auprès du public. Tout d'abord, les plus âgés préfèrent le
porte-monnaie traditionnel. Si on perd la carte, on perd aussi le crédit
qu'elle contenait "il n'y a aucune sécurité supplémentaire par rapport au
cash". Enfin, un certain nombres de magasins proposant des cartes
privatives permettant de régler de petites sommes, les clients finissent
par se perdre avec la multitude de cartes proposées.
(Points de Vente - 11/02/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas