Antennes et téléphones portables dans les écoles : nouveau projet de loi

Par 30 septembre 2005
Mots-clés : Smart city

Des députés de toutes orientations politiques ont co-signé un projet de loi visant à réguler l'installation des antennes pour les téléphones portables et l'interdiction de leur utilisation dans...

Des députés de toutes orientations politiques ont co-signé un projet de loi visant à réguler l'installation des antennes pour les téléphones portables et l'interdiction de leur utilisation dans les écoles primaires.
Les députés jugent nécessaire le renforcement de la régulation de l'implantation des antennes. Aujourd'hui, cet encadrement est minimal. Ils voudraient donc imposer un permis de construire obligatoire pour les antennes qui relaient les réseaux des opérateurs mobiles. Pour l'instant, ces implantations ne nécessitent que l'obtention d'une autorisation de faire des travaux.
Le projet de loi impose que les antennes soient disposées à une distance minimale de 100 mètres en ville et 300 mètres à la campagne. Ces distances seront aussi valables pour l'éloignement des bâtiments d'habitation ou des bâtiments sensibles.
Les députés estiment que les conséquences de l'utilisation du téléphone portable sur la santé, en particulier des jeunes enfants ne sont pas encore connues sur le long terme. Les établissements qui ont mené ce genre d'enquêtes avaient des intérêts financiers dans le marché des portables.
L'agence française de sécurité sanitaire environnementale (AFSSE), même si elle n'a pas relevé que l'utilisation de téléphones portables avait un impact avéré sur la santé, recommande l'interdiction des téléphones portables pour les jeunes enfants. Les députés souhaitent donc que cette interdiction se prolonge dans les cours des établissements "du premier et du second degré".
(Atelier groupe BNP Paribas- 30/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas