Anti-trust: Intel serait dans la ligne de mire de la Commission Européenne

Par 06 octobre 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon le quotidien Wall Street Journal, Intel pourrait être poursuivi d'ici la fin de l'année par la Commission Européenne pour pratiques anti-concurrentielles...

Selon le quotidien Wall Street Journal, Intel pourrait être poursuivi d'ici la fin de l'année par la Commission Européenne pour pratiques anti-concurrentielles.
 
Son plus grand concurrent, AMD, avait déjà accusé Intel d'employer des moyens illégaux, comme des pots-de-vin, pour obtenir la quasi-intégralité d'un marché. Advanced Micro Devices reproche également au leader mondial des microprocesseurs d'avoir passé des accords d'exclusivité avec des fabricants d'ordinateurs comme Dell ou Toshiba. Intel aurait également fait pression sur des distributeurs en Europe pour les empêcher de vendre des machines contenant des processeurs AMD.
 
Même si elles n'ont pas encore été prouvées, ces accusations ont alerté Bruxelles. Après une enquête et des inspections surprises dans les locaux européens d'Intel, les experts des services à la concurrence ont, toujours d'après le Wall Street Journal, réussi à réunir suffisamment de preuves pour soumettre une requête à Neelie Kroes, la commissaire à la Concurrence.
 
Intel devrait-il verser une amende record pour abus de position dominante comme cela a déjà été le cas pour l'éditeur de logiciels Microsoft?
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 06/10/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas