Anticiper les besoins de l'homme : le nouveau défi du PC

Par 20 juin 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Le Chil veut dépasser le concept d'interface homme machine pour se concentrer sur la communication collective. Pour ce faire, l'ordinateur apprend à s'adapter à son environnement et à comprendre les besoins de l'utilisateur.

Développer des ordinateurs de plus en plus centrés sur l'homme, et capables d'anticiper les besoins des utilisateurs. Tel est le projet mené par une équipe de chercheurs européens, le Chil, Computers in the Human Interaction Loop. L'idée étant de dépasser l'habituelle interface homme machine pour se concentrer sur la communication entre hommes. L'objectif principal : améliorer la productivité de l'utilisateur, qui n'aura plus à se préoccuper de son ordinateur. Pour ce faire, les chercheurs ont observé la communication entre plusieurs personnes lors de conférences, réunions et autres salles de classes, afin de déterminer les besoins les plus courants en termes de communication collective. Ainsi, l'équipe a pu développer un système capable de comprendre l'environnement dans lequel il se situe, ce, via un système audiovisuel.
Une interface de perception multimodale
En effet, le Chil repose sur un "Multimodal Perceptual User Interface" qui observe, reconnaît et interprète les environnements et activités humaines dans lesquels il se situe, via des algorithmes. Autre outil : une infrastructure presque autonome, flexible, composée de logiciels autogérés, et qui permet une interconnectivité étendue. L'ordinateur comprend ainsi dans quel contexte il est et propose en conséquence les services adéquats à son utilisateur. Par exemple, lors d'une réunion, ce système peut filtrer ou répondre aux coups de téléphones que reçoivent les participants, rappeler aux utilisateurs discrètement des faits utiles, comme le nom d'autres membres de la réunion, et fournir à toute l'équipe de travail un espace virtuel de travail collectif. Le tout avec le minimum requis d'intervention humaine. Les chercheurs envisagent par ailleurs nombre d'applications basées sur ce dispositif.
Sécurité et marketing
"Nous voulons élaborer un système intelligent, interactif, qui propose des services pertinents, selon la perception qu'il a de son environnement", explique Rainer Stiefelhagen, membre du projet. Ainsi, la start up Videmo, spécialiste de la surveillance, est en train de développer une application du système axée sur la sécurité mais aussi sur le marketing. Leur but : élaborer un logiciel intelligent d'analyse vidéo, capable de détecter les comportements des consommateurs. Ce afin de repérer les produits qui attirent le plus dans les magasins par exemple, mais aussi pour détecter les attitudes suspectes, dans le cadre de fraude ou de vol. "S'il existe déjà des systèmes de surveillance de ce type, 95 % d'entre eux se contentent d'enregistrer l'information", indique Rainer Stiefelhagen. "Ici, le logiciel analyse et identifie automatiquement les comportements et les signale à l'utilisateur".

Haut de page

1 Commentaire

Ce qui est amusant avec les informations en provenance de Cordis, c'est qu'il n'y a pas besoin d'avoir de nouvelles informations pour faire une brève. A l'occasion d'IST 2006, Cordis déjà la même chose de CHIL en donnant les mêmes exemples d'utilisation...Pan sur le bec de L'Atelier pour plagier le Canard Enchaîné, donc, et merci au rédacteur en chef d'Internet Actu! En espérant tout de même que le projet arrive quelque part : le concept vaut le détour. REB

Soumis par Hubert Guillaud (non vérifié) - le 24 juin 2008 à 13h11

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas