Antitrust : Samsung plaide coupable et versera 300 millions de dollars

Par 14 octobre 2005
Mots-clés : Smart city

Le fabricant de puces Samsung a reconnu jeudi s'être entendu sur les prix de la mémoire avec ses concurrents entre 1999 et 2002. En vertu des lois antitrust, le coréen a été condamné à verser aux...

Le fabricant de puces Samsung a reconnu jeudi s'être entendu sur les prix de la mémoire avec ses concurrents entre 1999 et 2002. En vertu des lois antitrust, le coréen a été condamné à verser aux autorités américaines une amende record de 300 millions de dollars , la deuxième plus lourde amende de l'histoire pour une affaire de ce genre.

Certains fabricants de PC comme Dell, s'estimant lésés sur les prix de la mémoire, avaient attiré en 2002 l'attention de la justice américaine sur les surprenantes fluctuations du prix de la mémoire DRAM ( Dynamic Random Access Memory ). Alors que le marché était empreint de morosité et que la demande était au plus bas, les prix de la mémoire ont été multipliés par trois .

Les quatre plus grands fabricants de mémoire, qui se partagent 75 % du marché, ont alors été soupçonnés d'avoir artificiellement gonflé les prix de la mémoire pour ne pas souffrir de la baisse de la demande.

L'américain Micron a été le premier à reconnaître l'entente sur les prix et n'a pour le moment pas été condamné. En revanche, l'allemand Infineon, qui a reconnu ses torts en septembre 2004, a dû verser 160 millions de dollars à la justice américaine, suivi par le coréen Hynix, qui a écopé en mai denier d'une amende de 185 millions de dollars.

Le département de la Justice américain n'a pas précisé comment avait été calculé le montant des amendes. Cependant, comme c'est généralement le cas dans ce genre d'affaires, on peut supposer que ces amendes ont été calculées en fonction des parts de marché respectives des contrevenants. Selon l'institut de recherche iSuppli, Samsung détiendrait en effet 31 % du marché, contre 17 % pour Hynix, 15 % pour Micron et 14 % pour Infineon.

Par ailleurs, Samsung vient d'annoncer une baisse de 30% de son bénéfice au troisième trimestre à 1,5 milliard d'euros. Ce résultat tient compte des provisions effectuées pour couvrir les frais juridiques de cette affaire.

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/10/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas