AOL et IBM vont être témoins au procès antitrust de Microsoft.

Par 04 mai 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Microsoft et le gouvernement ont transmis lundi soir au juge Thomas Jackson la liste des trois témoins que chaque partie présentera dans la seconde partie du procès, dont la reprise est prévue pou...

Microsoft et le gouvernement ont transmis lundi soir au juge Thomas
Jackson la liste des trois témoins que chaque partie présentera dans la
seconde partie du procès, dont la reprise est prévue pour le 10 mai.
En appelant à la barre David Colburn, un responsable d'AOL, lors de la
reprise du procès, Microsoft compte utiliser la fusion entre AOL et
Netscape pour démonter l'argumentation des autorités anti-trust. Le groupe
de Bill Gates rappelle également à la barre un de ses témoins Richard
Schmalensee, professeur d'économie au Massachusetts Insitute of
Technologie (MIT). Son troisième témoin sera Gordon Eubanks, PDG d'Oblix
et ancien patron de Symantec, société éditant les programmes Norton
Utilities pour Windows.
Conseiller juridique de Microsoft, William Neukom estime "nos témoins vont
montrer que la fusion de 10 milliards de dollars entre AOL et Netscape
démonte complètement le dossier du gouvernement".
De son côté, le gouvernement va présenter Gary Norris, responsable d'IBM
en charge de la division stratégie logiciels du groupe ainsi que deux
autres témoins de la première phase du procès : Franklin Fischer,
professeur d'économie du MIT et Edward Felten, chercheur en informatique
de l'Université de Princeton.
(Dépêche AFP du 4/05 parue dans Yahoo ! France - Les Echos - 5/05/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas