AOL, Microsoft, Yahoo ! et Earthlink alliés contre le spam

Par 11 mars 2004

Ils sont les Brigitte Bardot de la lutte anti-spam, et c'est en l'honneur de ce rôle qu'aujourd'hui, ils poussent un cri. Eux, ce sont les principaux fournisseurs d'accès à Internet américains...

Ils sont les Brigitte Bardot de la lutte anti-spam, et c’est en l’honneur de ce rôle qu’aujourd’hui, ils poussent un cri. Eux, ce sont les principaux fournisseurs d’accès à Internet américains : AOL, Microsoft, Yahoo ! et Earthlink. Mercredi, ils ont conjointement annoncé leur première offensive judiciaire contre les auteurs de courriers indésirables.

Leur communiqué de presse commun évoque les « plusieurs centaines de millions de messages spam envoyés aux clients de leurs quatre réseaux », et les plaintes déposées devant la justice ciblent directement plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles certains des plus gros expéditeurs de spam notoires aux Etats-Unis.

Les accusations des quatre fournisseurs d’accès portent sur les sollicitations trompeuses : placements financiers, délivrance de médicaments sans ordonnance, pornographie, etc. et s’appuient sur les dispositions prévues par le « Can Spam Act », adopté en octobre 2003 aux Etats-Unis. Le texte précise notamment que les utilisateurs de messageries électroniques ont le droit de demander le retrait de leurs coordonnées des listes de diffusion commerciales, et que les expéditeurs d’e-mails non sollicités à caractère mensonger et pornographique peuvent écoper de peines de prison et d’amendes pouvant aller jusqu’à un million de dollars.

Les FAI ont déjà utilisé le spam dans leurs campagnes publicitaires, assurant que leurs services de messagerie électronique assuraient un filtrage des messages non sollicités. Aujourd’hui cependant, la manœuvre semble aller au-delà de la simple stratégie commerciale. Gageons que ces dépôts de plaintes portent leurs fruits Outre-Atlantique… Les effets s’en ressentiraient partout dans le monde, puisque 58 % du spam est aujourd’hui généré par les Etats-Unis.

(Atelier groupe BNP Paribas –11/03/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas