AOL pourrait abandonner Google au profit de Microsoft

Par 07 décembre 2005
Mots-clés : Smart city

Les rumeurs concernant une éventuelle prise de participation de Google ou Microsoft au sein d'AOL, la filiale Internet de Time Warner, semblaient s'être plus ou moins éteintes, faute de...

Les rumeurs concernant une éventuelle prise de participation de Google ou Microsoft au sein d'AOL, la filiale Internet de Time Warner, semblaient s'être plus ou moins éteintes, faute de combustible récent. Le Wall Street Journal , principal instigateur de ces suppositions, est aujourd'hui revenu à la charge : au lieu d'un rachat partiel d'AOL, Time Warner serait en train de planifier un partenariat avec Microsoft pour sa filiale Internet.

Selon le quotidien, Google serait toujours en pourparlers avec Time Warner au sujet d'une éventuelle alliance, mais Microsoft aurait accepté de se ranger à un certain nombre de conditions que le moteur de recherche refuse.

A défaut d'un partenariat global, Time Warner et Microsoft auraient entamé des discussions concernant la création d'un joint venture dans le domaine de la publicité. Si un tel accord aboutissait, AOL et le géant de Redmond établiraient ensemble un programme publicitaire dont ils se partageraient les revenus, et le moteur de recherche de Microsoft viendraient remplacer celui de Google sur toutes les pages liées à AOL et ses divers portails.

Quid de Google ? Le quotidien affirme que les négociations ne sont pas rompues avec Time Warner, mais laisse supposer que Microsoft aurait une longueur d'avance. Selon les analystes de ComScore, une alliance Microsoft/AOL dans le domaine de la publicité en ligne leur permettrait de toucher 80 % des internautes américains, soit environ 140 millions de personnes chaque mois.

(Atelier groupe BNP Paribas - 07/12/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas