AOL Time Warner demande 10 millions de dollars aux “spammers”

Par 16 avril 2003

Malgré la création d’outils dédiés à la lutte anti-spam, les messages électroniques non-sollicités continuent d’infiltrer de nombreuses boîtes e-mail. Selon la société britannique brightmail...

Malgré la création d’outils dédiés à la lutte anti-spam, les messages électroniques non-sollicités continuent d’infiltrer de nombreuses boîtes e-mail. Selon la société britannique brightmail, en avril 2002, les spams représentaient 38 % du nombre de messages électroniques envoyés dans le monde (en France les scores sot plus faibles : entre 15 à 20 %), ce qui représente une augmentation de 600 % par rapport à avril 2001.Le spam, ou le « pourriel », est donc une nuisance qui peut pénaliser les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI). A ce titre, AOL Time Warner, fournisseur d’accès Internet et de messageries électroniques qui compte 27 millions d’abonnés, vient de réclamer 10 millions de dollars de dommages et intérêts à plus d’une dizaine de sociétés.Selon AOL, ces dernières sont responsables d’envois de plus d’un milliard de e-mails non sollicités à des abonnés AOL. C’est l’information que rapportait hier un article publié dans le quotidien américain Washington Post.(Atelier groupe BNP Paribas – 16/04/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas