Appareils nomades : des stratégies publicitaires à affiner

Par 01 avril 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
une tablette avec marqué App

Plusieurs initiatives semblent prometteuses en termes de génération de revenus, particulièrement sur les tablettes : réclames en pleine page, interactives, intégrées au contenu...

Comment intégrer efficacement de la publicité sur les tablettes ? C’est l'une des questions auxquelles ont tenté de répondre des chercheurs de l’université du KTH en Suède dans un rapport. Selon eux, il semble que la publicité en pleine page ait plus d’impact sur le consommateur. Pour Bertrand Jonquois, directeur général de Nemo Agency, et interrogé par L’Atelier, "cette forme de publicité est en effet indispensable. Selon nos études, c'est encore plus efficace lorsque la publicité apparaît en pleine page lors de l’ouverture de l’application par exemple".  De plus, l’étude du KTH souligne que si un publicitaire veut attirer un nombre plus important de consommateurs, il faut que ces derniers puissent directement interagir avec la publicité proposée. Selon Bertrand Jonquois, "il est important que l’utilisateur puisse cliquer pour obtenir plus de contenu, cela aiguise sa curiosité, son penchant naturel à en savoir plus sur ce qu’il voit".

Varier les supports

Il semble, d’après les chercheurs, que la bonne stratégie soit également de combiner plusieurs formes de publicité. Une vision que partage Bertrand Jonquois: "Il faut s’afficher directement, c’est le cas de la pleine page, mais également travailler sur des solutions plus contextuelles". Et d'ajouter : "l’annonceur est alors plus discrètement présent dans l’environnement d’un article de presse par exemple". Les chercheurs se sont aussi intéressés aux stratégies de génération de revenus pour ceux qui produisent du contenu sur les tablettes, comme les journaux ou les livres. Selon leurs recherches, les utilisateurs se montrent prêts à payer pour obtenir ces données sur ce type d'appareils.

L’utilité des réseaux sociaux

Pour autant, comme le souligne à L'Atelier Lorenzo Soccavo, consultant en prospective du Livre et de l’Edition, "le bon business model sera celui qui intègrera à la fois un contenu payant à un prix raisonnable et des publicité pour générer des revenus". Le KTH, de son côté, propose plusieurs pistes. Parmi elles, celle d'intégrer des réseaux sociaux directement dans le contenu. Cela améliore selon eux le niveau de satisfaction et l'acceptation de payer. Bertrand Jonquois estime à ce titre que "cela n’est pas évident, il peut s’agir pour les journaux de créer ainsi plus de trafic sur leur application, de les habituer à les utiliser pour que ceux-ci aient ensuite l’envie d’avoir une version plus complète". Et de conclure en expliquant, selon lui, qu'il est vrai que les smartphones et les tablettes ont réussi à faire vendre du contenu journalistique par exemple, là où le web avait relativement échoué.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas