Les appareils en veille sont en voie d'extinction

Par 19 mars 2009
Mots-clés : Smart city

100% Off s'attaque au problème des produits qui consomment de l'électricité alors qu'ils sont inactifs ou même éteints.

La consommation électrique des appareils en veille augmente la facture électrique et pollue. C'est en partant de ce constat qu'une équipe de chercheurs de l'université de Catalogne (*) a créé un appareil qui déconnecte complètement les appareils ménagers en "stand-by" pour rendre leur consommation nulle. "100% Off" est une multiprise pour connecter plusieurs appareils ménagers. Elle peut être installé dans la prise électrique ou directement dans l'appareil ménager. Son avantage, d'après son fabricant, est de ne pas nécessiter d'intervention des utilisateurs.
Un système économique
Selon ses concepteurs, elle est peu onéreuse et peut être produite à grande échelle. Autre avantage, elle est facile à mettre en place. Il devrait être compatible dans le futur avec des appareils comme les imprimantes lasers qui ont besoin de passer du "stand-by" au mode éteint régulièrement. Il protège également les appareils ménagers contre les surcharges électriques ce qui rallonge leur longévité. Pour faire revenir le courant il suffit d'appuyer un bouton. 100% Off se compose d'un microprocesseur à 8 bits qui mesure la consommation des appareils ménagers et estime leur niveau d'inactivité. Après un certain temps passé en veille, l'appareil est éteint directement à travers un relais.
Un méthode simple
En le programmant au préalable, le dispositif est assez malin pour autoriser la cohabitation de systèmes éteints et de systèmes en veille simplement. Cela est utile quand redémarrer un appareil demande plus d'énergie que le laisser en veille. Ce système est breveté et détenu par Good for You, Good for the Planet. Miquel Teixidó directeur du projet à l'UPC conclue en disant que "le bénéfice de cette innovation se fera sentir à l'extérieur des maisons car il peut réduire la facture d'électricité de 10 à 20 % et celle de l'émission de CO2 d'un pourcent". L'union européenne estime que le mode stand-by représente 50 TWh soit la consommation annuelle de la Grèce. Cela représente un coût de sept milliards d'euros et la production de vingt millions de tonnes de CO2.
(*) UPC Centre for Technological Innovation in Static Converters and Actuators

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas