Appels mobiles : après le contrôle parental, le contrôle entrepreneurial

Par 21 novembre 2008
Mots-clés : Smart city

Pour limiter l'utilisation personnelle de portables professionnels, Sentry Wireless commercialise un pare-feu hébergé dans la carte SIM qui limite l'utilisation du combiné.

Sentry Wireless vient de remporter le prix de la start-up la plus innovante aux Mobile Innovation Global Award, décernés par l'association GSMA à l'occasion du Mobile Asia Congress. Une de ses innovations est de proposer aux entreprises de gérer l'usage téléphones portables professionnels de leurs employés. Cette application s'appelle CallGuard, et permet de surveiller cela depuis le web. Les responsables peuvent définir les heures pendant lesquelles un combiné peut être utilisé, ainsi que les numéros autorisés, pour des appels et des SMS. L'accès à des services dits "premium" est aussi contrôlé, ainsi que le coût des frais de roaming en cas de déplacement à l'étranger. Techniquement, un firewall est installé dans la carte SIM de chaque appareil. Celui-ci régule toutes les communications reçues et transmises, voix, données et services.
Restriction des libertés ou meilleure gestion des coûts ?
Les informations sont alors envoyées vers une interface de contrôle, accessibles aux responsables d'entreprise. Selon Sentry Wireless, le dispositif fonctionne avec tous les téléphones GSM, et n'impacte pas le réseau de l'opérateur. Pour que le combiné ne soit pas inutilisable passée une certaine heure, "certains opérateurs délivrent une double carte SIM. Ce qui permet au salarié de continuer à se servir du même téléphone après le travail", explique à L'Atelier Matt Norton, pdg de Sentry. Pas d'inquiétude à avoir au niveau de la confidentialité des échanges. "Nous ne pouvons pas accéder au contenu des appels ou des SMS en provenance de numéros dits autorisés, argue le responsable de la société.
Un prix d'innovation
"Seuls ceux qui ne font pas partie de la base de données sont surveillés". Le positionnement de Sentry n'est pas innocent. Les solutions professionnelles qui autorisent le travail en situation de mobilité se multiplient : réseaux d'entreprise accessibles depuis un combiné mobile, Blackberry... Disposer d'un portable professionnel n'est du coup plus l'apanage des responsables. Mais équiper ses salariés de combinés mobile a un effet pervers pour les employeurs : leurs collaborateurs ont tendance à se servir de ces outils de travail à des fins personnelles. Tout simplement parce que jongler avec plusieurs portables n'est pas pratique. Quoi qu'il en soit, cela induit des coûts importants pour l'entreprise, surtout si elle est petite.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas