Apple met en garde contre une hausse des prix de la musique en ligne

Par 21 septembre 2005
Mots-clés : Future of Retail

Le contrat passé entre Apple et les majors du disque arrive à échéance. Les industriels de la musique veulent le renégocier et augmenter le prix de la musique en instaurant notamment des critères...

Le contrat passé entre Apple et les majors du disque arrive à échéance. Les industriels de la musique veulent le renégocier et augmenter le prix de la musique en instaurant notamment des critères selon lesquels le prix d'un morceau varierait.

De telles modifications dans la tarification de la musique en ligne auront un impact direct sur Apple et son iTunes Music Store. Le site de téléchargement légal de musique comptabilise 500 millions de téléchargements. On comprend que Steve Jobs a intérêt à ce que le téléchargement légale soit de plus en plus populaire. Apple détient plus de 80 % du marché américain légal de musique en ligne.

"S'ils veulent augmenter les prix, cela signifie qu'ils sont devenus gourmands", a déclaré Steve Jobs. "Si les prix grimpent, les clients vont se tourner de nouveau vers les sites pirates et tout le monde y perdra." Les majors seraient les premières victimes d'une inversion de tendance qui se traduirait par un retour vers les réseaux de peer-to-peer.

Les autres distributeurs, eux, souhaitent une hausse des prix de la musique. Le prix actuel ne leur permet pas de dégager de marge intéressante.Virgin Mega, par exemple, se plaint du manque de rentabilité de son site de téléchargement légal. Il ne dégage qu'un centime d'euro de marge brute soit à peu près 1 %. Mais Apple tire surtout ses bénéfices des ventes iPod, moins du succès de sa plate-forme iTunes...

(Atelier groupe BNP Paribas- 21/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas