L’application Socrative nourrit-elle utilement l’enseignement collaboratif?

Par 12 janvier 2015 1 commentaire
Socrative, une application au service de l'enseignement

Un groupe d’enseignants saoudiens a étudié les bénéfices qu’une application de partage de QCM pouvait apporter à l’enseignement, et notamment aux méthodes collaboratives qui visent à renforcer les interactions professeur/élèves et inter-élèves.

Ordinateurs, ipads, smartphones et internet sont de plus en plus vus comme d’excellents moyens de développer de nouvelles méthodes pédagogiques. Et si ces méthodes sont collaboratives, c'est-à-dire privilégient le dialogue et l’échange avec l’enseignant, c’est encore mieux. Permettre de cette façon de renforcer la capacité d’apprentissage des étudiants, mais aussi leur autonomie et leur esprit critique ne peut être que bénéfique?

Aussi L’étude "Using Socrative and Smartphones for the support of collaborative learning", parue dans l’International Journal on Integrating Technology in Education et réalisée par un groupe d’enseignants saoudiens, s’interroge-t-elle sur le soutien que peuvent apporter les smartphones à l’enseignement collaboratif, notamment à travers l’application Socrative. Née en 2011 à Cambridge, celle-ci permet de créer et partager des questionnaires. Pour les professeurs par exemple, Socrative  permet de générer facilement et rapidement des questionnaires à choix multiples, auxquels les élèves peuvent répondre sur leur téléphone une fois l’application téléchargée. Le professeur peut ensuite voir les réponses des étudiants sur son propre appareil. Il dispose également d’outils pour extraire certaines tendances des résultats et constater la progression éventuelle des élèves.

Les chercheurs ont voulu tester la manière dont les étudiants réagissaient à l’usage de cette application. Ils ont pour cela réalisé une expérience : le professeur effectue un cours magistral sur un sujet, avant de poser cinq questions en lien avec celui-ci via Socrative, auxquelles les étudiants doivent répondre individuellement. Le professeur collecte ensuite les réponses, choisit les questions qui ont le plus divisé, et forme des groupes de trois ou quatre étudiants ayant tous répondu de manière différente à la même question.  Les étudiants sont alors incités à discuter de leurs réponses ensemble avant d’effectuer de nouveau le quizz de manière individuelle.

De manière quasi unanime, les élèves se sont déclarés plus motivés, plus sûrs d’eux, plus actifs que lorsqu’ils se trouvent confrontés à un simple cours magistral. Ils affirment également que l’usage de l’application a facilité leurs échanges, à la fois entre eux mais également avec le professeur. La majorité d’entre eux pensent qu’il est plus facile d’enregistrer les connaissances de cette manière. Il est toutefois dommage que l’étude ne dise pas si les étudiants obtiennent ou non de meilleurs résultats au second test, ce qui serait la meilleure preuve de l’efficacité de l’enseignement collaboratif…

L'application Socrative permet au professeur de créer rapidement des sondages auxquels les étudiants peuvent répondre instantanément.

 

 

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour,
pour information, on peut télécharger cette étude via la page :
http://arxiv.org/abs/1501.01276

Soumis par MV (non vérifié) - le 14 janvier 2015 à 11h24

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas