Les applications mobiles au cœur des futures stratégies des grandes entreprises

Par 24 juin 2015
Les applications mobiles au coeur des futures stratégies des grandes entreprises

Alors que les grandes entreprises ont bien saisi l’importance des applications mobiles lorsqu’il s’agit de se démarquer, les changements induits par une telle intégration doivent être saisis et assimilés aux futures stratégies entrepreneuriales.

L’économie des applications reste rude et les différentes entreprises doivent être capables de délivrer des innovations très rapidement sur le marché. Désormais, posséder une application mobile est un facteur décisif en matière de concurrence, c’est ce qu’estiment 43 % des sondés dans le cadre de l’étude réalisée par le cabinet de conseil Oxford Economics, qui a interrogé 200 managers métiers et responsables informatiques possédant aux responsabilités liées aux stratégies logicielles de leur entreprise. En effet, selon l’étude, le mode de fonctionnement basé sur les logiciels et les applications serait bénéfique pour les parts de marché (selon 47 % des sondés), sur le développement de nouveaux produits et services (42 %), et sur les performances financières des entreprises (36 %). En somme, un élément clé pour la compétitivité des entreprises.

 les applications mobiles sont un avantage indéniable

Une majorité de sondés s’accordent quant à l’importance des logiciels (plateformes, applications mobiles) en ce qui concerne la compétitivité de l’entreprise

Face à de nouvelles sociétés capables de disputer des industries entières, comme celle de l’hôtellerie avec AirBnb ou celle du service de taxi avec Uber, les entreprises modernes doivent s’adapter aux changements induits par ces compagnies. 51 % des sondés déclarent avoir investi dans de nouvelles formes de logiciels, que ce soit applications mobiles ou plateformes de programmation. En complément, 54 % d’entre eux développent de nouvelles stratégies pour mieux interagir avec leurs clients. De premières initiatives qui pourraient permettre à ces entreprises de se démarquer dans l’océan de compagnies se lançant dans l’aventure du logiciel et de l’application mobile.

Mais alors, comment concrètement faire la différence à l’heure ou toute les entreprises se convertissent à ces pratiques ? C’est au sein même de l’entreprise que des défis doivent être relevés, comme le souligne l’étude. Car en effet, 45 % des sondés estiment que les nouvelles priorités des entreprises consistent à renforcer l’agilité et raccourcir les délais de mise sur le marché, afin de renforcer leur stratégie de compétitivité. 61 % estiment que ces priorités seront encore plus fortes d’ici trois ans. 

À l’heure de la transformation digitale, les entreprises doivent non seulement fournir un service de qualité mais aussi une expérience client parfaite, afin que celle-ci opère comme facteur de différenciation décisif au sein de l’économie des applications. Une amélioration des services qui passe par différentes méthodes : pour 31 % des sondés, la stratégie prédominante pour améliorer leur compétitivité consistera à accroître leur agilité, pour 29 % il s’agira d’améliorer le service client alors que pour 28%, c’est l’expérience client en elle-même qui doit être impactée.

Les mesures à prendre qui pourraient améliorer la compétitivité de l'entreprise

Pour faire la différence, une majorité de sondés mise sur le service et l’expérience client

À la clé d’une plus grande efficacité, trois recommandations : les entreprises doivent être préparées au changement perpétuel. À titre d’exemple, près de la moitié des sondés estiment que la mise en place d’une application a eu un impact sur la rapidité de ses processus décisionnels, et 37 % des sondés affirment que les opérations internes ont été impactées, des scores qui ne feront qu’augmenter au fur et à mesure des années.

Si les entreprises souhaitent réussir sur le marché des applications, celles-ci doivent être capables d’extraire la valeur ajoutée que leur procurent les données. En effet, peu d’entreprises (22 %) estiment maîtriser l’ensemble des données clients, pourtant essentielles lorsqu’il s’agit de promouvoir de nouvelles offres. Une difficulté d’utilisation des données d’ores et déjà soulignée par une étude de The Economist en janvier 2015. Ces mêmes données doivent également faire l’objet d’une protection maximale, un concept bien intégré par 60 % des sondés qui affirment dépenser d’avantage pour protéger les données de leurs clients.

Dernier point mais pas des moindres, la culture d’entreprise. Celle-ci doit être adaptée pour favoriser l’innovation et le changement, car près de 40 % des sondés affirment que la seule chose bloquant le perfectionnement en ce qui concerne le développement d’application est l’incohérence de leur culture d'entreprise. Au-delà de ces mesures phares, d’autres ne sont pas à exclure comme l'implantation de programmes d’entraînement, ainsi que des programmes de maintien de connaissances IT pour augmenter l’engagement du salarié.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas