Des applications mobiles trop peu testées sur mobiles réels

Par 27 mars 2014 Laisser un commentaire
App mobile

Pour garantir des applications mobiles de qualité il est nécessaire de mener des tests sur de véritables appareils mobiles ainsi que des tests automatisés.

Les applications mobiles généreraient un revenu de 77 milliards de dollars d’ici à 2017 d’après Gartner. De ce fait, la qualité des applications et sites Web sur mobiles se doit d’évoluer en conséquence pour répondre aux attentes des utilisateurs toujours plus connectés. La tâche des testeurs d’applications est donc de plus en plus ardue. Michael Sowers, CIO et consultant senior Test & Assurance Qualité chez SQE, déclare "S’assurer que les applications soient correctement testées est le principal challenge de l’ensemble des services de Test & d’Assurance Qualité à travers le monde." Keynote a donc mené une enquête avec Software Quality Engineering pour obtenir un aperçu du secteur des tests d’applications et sites Web et des difficultés rencontrées.  Ce sondage s’appuie sur les témoignages de plus de 1 600 professionnels du milieu.

Les testeurs sont confrontés à des difficultés

Les professionnels des départements Assurance & Qualité ont jugé la disponibilité des outils de tests comme la plus grande difficulté dans leur secteur avec une note de 6,6/10. Le temps imparti au test et l’accès aux appareils mobiles constituent les plus grands challenges. "[Les consommateurs] sont toujours à la recherche de fonctionnalités plus étendues, plus rapides, plus performantes et moins coûteuses." dit M. Sowers. Ainsi, durant le processus de test de l’application ou du site Web, 47% des sondés estiment que l’aspect fonctionnel est le plus difficile, vient ensuite l’évaluation de la performance jugée la plus problématique par 25% des professionnels. Pour mener des tests avec succès, les sondés évaluent l’accès facile à de nombreux appareils avec une importance notée à 7,91/10. Les capacités d’automatisation faciles des tests et les chiffres d’analyse de la performance se placent juste après.

Les enjeux des tests

"Les utilisateurs mobiles d’aujourd’hui sont difficiles à satisfaire et les applications sont très faciles à désinstaller." raconte Rachel Obstler, Directrice senior Marketing Produits chez Keynote. L’étude montre en effet que les attentes quant à la qualité des applications pour plateformes mobiles sont supérieures à celles des plateformes embarquées. C’est pourquoi il faut soigner la qualité des tests mobiles pour fidéliser les utilisateurs. Néanmoins la durée des tests est la même. D’après R. Obstler, « Pour répondre aux attentes du marché en matière de sites Web et d’applications mobiles, la meilleure solution est d’instaurer des processus de test sur de véritables appareils additionnés à des fonctions d’automatisation afin de satisfaire ces attentes grandissantes. » Pourtant, seuls 35% des sondés déclarent réaliser leurs tests sur un appareil mobile réel et moins de 25% des tests sont effectués de manière automatisée. L’enquête laisse apparaître que les équipes de testeurs sont décentralisées alors que les décisions stratégiques sur le mobile sont quant à elles centralisées, rendant ainsi le processus de décision plus diffus.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas