Les applications dans les nuages menacées par les pirates ?

Par 10 décembre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

En 2010, les cyberdélinquants multiplieront leurs attaques contre les services virtualisés et les données hébergées dans les nuages. Les réseaux sociaux sont également concernés, victimes d'opérations de phishing.

Alors que les solutions de cloud computing se multiplient, Trend Micro prévoit qu'en 2010 les pirates multiplieront leurs attaques pour accéder aux données hébergées dans les nuages. Selon le cabinet, qui publie une étude sur les grandes menaces de sécurité en 2010, la vulnérabilité de ces dernières s'explique par le fait que la virtualisation et l'informatique déportée sortent les serveurs du périmètre des solutions de sécurité classiques. Ce qui diminue leur résistance aux attaques. Pour s'approprier des données, les criminels peuvent pirater les identifiants de connexion au cloud. Les attaques visent aussi les faiblesses des serveurs de données eux-mêmes.
Les attaques contre les réseaux sociaux
Pour ceci, les pirates passent notamment par des réseaux de PC zombies qui surchargent au final l'infrastructure en cloud. L'autre grande cible des escroqueurs selon Trend Micro ? Les réseaux sociaux. Les pirates utilisant par exemple l'identifiant d'un membre d'un réseau pour envoyer des messages vérolés à ses contacts. Si ces derniers cliquent dessus, il sera possible d'accéder à leurs données personnelles. Trend Micro souligne que l'année à venir se caractérisera également par une augmentation de vols de numéros de comptes bancaires. A noter : les responsables de l'étude soulignent que les attaques au niveau mondial, comme celle effectuée en 2003 via le vers informatique Slammer, seront de moins en moins fréquentes.
Les réputations menacées?
Elles seront remplacées par des attaques locales et bien ciblées. Enfin, l'utilisation des caractères chinois, arabes ou russes dans les noms de domaines rendra les sites d'entreprises plus vulnérables, conclut le cabinet. Utiliser les caractères cyrilliques à la place des lettres latines permettra de lancer des attaques de hameçonnage via des domaines portant un nom identique. Reste à souligner que l'étude ne doit pas être prise pour argent comptant : Trend Micro propose des solutions de sécurité Internet.

Haut de page

1 Commentaire

Il serait judicieux de prévoir des lecteurs de carte bleues chez les particuliers qui auraient un code comme pour les commerçants ce qui pourrait les protéger en cas de cde sur le net

autre idée

faire une carte bleue pour 3 achats ce qui éviterait tout piratage

Soumis par gay (non vérifié) - le 11 décembre 2009 à 09h53

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas