Les applications sociales deviennent une référence de communication

Par 15 novembre 2010

Messagerie instantanée, micro-blogging, partage de tâches et de documents s'installent comme le moyen de communiquer le plus efficace en entreprise.

 

Les modes de communication professionnelle de référence d'ici 2014 ? Pour 20 % des collaborateurs, ce seront les services disponibles sur les réseaux sociaux : messagerie instantanée, micro-blogging, applications partagées… Voilà ce qu'a rapporté une équipe du Gartner à l'occasion du Symposium/ITxpo 2010, et dédié à l'impact de la collaboration mobile en entreprise. Selon les analystes en charge du rapport, ces outils représentent l'un des moyens de collaborer qui ont émergé de la généralisation du web social et du smartphone, et qui facilitent l'interaction, notamment dans le cadre professionnel. "Jusqu'à présent, les organisations encourageaient la collaboration virtuelle par le mail et des applications très structurées", note Monica Basso, vice-présidente de recherche chez Gartner. "Alors que dorénavant, la communication voit converger le courriel, la messagerie instantanée et le présentiel, créant de nouvelles formes de collaboration".

Email et réseaux sociaux complémentaires

Reste que pour l'institut, cette popularisation multipliera les canaux mais ne se fera pas aux dépends du courrier électronique. "La distinction rigide entre courriel et réseaux sociaux va s'éroder", prédit ainsi Monica Basso. Et d'ajouter : "le mail restera en lice pour des modes de communication privilégiés, comme les échanges boursiers, alors que les outils de collaboration permettront une interaction plus forte et générale". Un exemple de cette convergence est l'intégration prochaine par des vendeurs comme Microsoft et IBM de liens vers des réseaux sociaux interne et externe depuis leurs serveurs mails.

Rendre les tâches collaboratives

Cela afin de rendre des applications comme les contacts, les tâches et l'agenda accessibles à son réseau et indistinctement partageables par courriel ou depuis une plate-forme collaborative. Selon le cabinet, d'ici 2012, ces outils devraient d'ailleurs être intégrés à tous les modèles de smartphone et considérés comme des applications sociales de base. A noter que le cabinet rappelle que l'intégration de ces nouveaux outils restera lettre morte sans la mise en place d'une politique dédiée. "Une place de travail véritablement efficace et participative ne verra pas le jour tant que les organisations ne rendront pas ces outils accessibles à tous et ne s'assureront que tous les collaborateurs sont à l'aise avec", conclut Monica Basso

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas