L'apprentissage collaboratif facilite la prise de décision et l'inventivité

Par 18 janvier 2013 Laisser un commentaire
multimedia desks

Utiliser des outils comme des bureaux tactiles multi-utilisateurs et connectés au tableau améliorerait la participation et à terme la maîtrise des savoirs inculqués. Cela, à condition que l'outil ne remplace pas l'enseignant.

L'apprentissage en mode collaboratif améliore à la fois la maîtrise de matières comme les mathématiques mais aussi la vitesse d'exécution. Reste que travailler de cette manière implique des modes de faire mais aussi des technologies, comme des bureaux multi-utilisateurs et permettant plusieurs points d'interaction. En effet, d’après les recherches d’Emma M. Mercier et de Steven E. Higgins, professeurs à l’université de Durham, ce type d'outils faciliterait l’enseignement, la collaboration et l’apprentissage des compétences. Cela, de façon plus notable que le papier. Notamment parce qu'il favoriserait les interactions entre les élèves pour la résolution de certains problèmes. Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont réalisé une investigation sur trois ans, auprès de quatre cents élèves âgés de 8 à 10 ans.

Des bureaux connectés au tableau

Dans le cadre de ce projet, baptisé SynergyNet, ils ont mis au point des bureaux tactiles et les logiciels qui les composent. Au final, chaque bureau, basé sur un système de lumière à infrarouge, reconnaît plusieurs points d'interaction. Tous les bureaux sont reliés à un serveur central, et à un tableau numérique. Ce qui fait que chaque bureau, utilisé simultanément par plusieurs élèves, devient à la fois écran et clavier, pour interagir sur son support ou sur le tableau collectif. Résultat : les enfants se sont montrés capables de travailler ensemble à la manière de répondre à des questions en passant par des manières inventives. Pour les chiffres, 45% des jeunes qui se sont prêtés à l'expérience ont augmenté le nombre de solutions élaborées pour répondre à une question, contre 16 % des étudiants travaillant avec des outils traditionnels.

Favoriser la collaboration

Selon les chercheurs, de tels modes de travail favoriseraient aussi l'envie spontanée d'aider ses pairs, encouragés par le fait d'être tous rassemblés autour de mêmes supports. A noter que pour eux, le rôle de l'enseignant est loin de devenir secondaire. Et de rappeler que celui-ci, en plus de coordonner, peut plus aisément envoyer des tâches  différentes à des tables différentes selon la vitesse d’exécution des élèves. Le professeur peut tout aussi bien partager les réponses entre les groupes ou prendre la main mise des tablettes pour expliquer à la fin de l’exercice. "Cette technologie a un potentiel énorme pour l'enseignement car elle peut aider le professeur à gérer et à orchestrer l'apprentissage des individus", raconte Steve Higgins  un des professeurs des douze écoles qui testent actuellement cet outil.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas