L'apprentissage de l'anglais passe par la technologie

Par 24 avril 2012
Mots-clés : Smart city, Amériques, Asie, EMEA
Livre dans une tablette

Le marché de l'apprentissage d'une langue via la technologie progresse. Il devrait encore croître dans les années à venir, notamment dans les pays émergents.

Pas moins de 35,9 milliards de dollars. C’est ce que représente le marché des produits et services permettant l'apprentissage de l'anglais dans le monde. Et il est en pleine croissance. Une catégorie de produits en particulier semble tirer son épingle du jeu : selon Ambient Insight, qui publie une étude consacrée au sujet, les produits et services numériques devraient représenter 7,3% de ce marché, soit 2,5 milliards de dollars, en 2016. Le taux annuel de croissance sur cinq ans est de 14,5%. En 2011, la vente d’outils technologiques dédiés à l’apprentissage de l'anglais représentait 3,7% du marché global, soit 1,31 milliards de dollars. Cette tendance devrait s’amplifier notamment avec le développement des usages le mobile. D'ailleurs, on observe une accélération de ces services puisque, sur les 31 lancés sur mobile sur les deux dernières années, 8 sont apparus en janvier 2012. Les pays émergents semblent être les principaux demandeurs avec, en tête, l'Asie et l'Afrique.

Un marché pour les régions en développement

La croissance en Asie, entre 2011 et 2016, devrait atteindre un taux un peu supérieur à 20%, suivie par l'Afrique à 20% et l'Amérique Latine à 19%. Viennent ensuite l'Europe de l'Est et le Moyen-Orient avec, respectivement, un taux de croissance sur la période d'environ 17% et 12%. Dans le détail, les pays dont le taux de croissance devrait le plus croitre sur la période sont la Malaisie et la Chine avec respectivement 51,5% et 38,1%, suivis par la Roumanie (37,5%), l'Ukraine (31%), l'Indonésie (28%), le Brésil (25,5%), et la Pologne (25%). Quant à l'Amérique du Nord et l'Europe de l'Ouest, le taux de croissance du marché des produits numériques servant à l'apprentissage de l'anglais ne devrait pas dépasser à peu près 6% pour le Vieux Continent et 3,5% Outre-Atlantique d’ici 2016.

L'offre, la demande et l’État

Six causes ont été identifiées pour expliquer le développement important de ce marché. D'abord, la demande des consommateurs qui cherchent de nouvelles solutions pour améliorer leur niveau ou apprendre une langue. Ensuite, l'émergence de services sur mobile à valeur ajoutée permettant d'apprendre une langue. Puis, les efforts de numérisation sur le marché académique. Quatrième raison : la migration de contenus vers les formats numériques opérée par les éditeurs, publiant ainsi des e-manuels. Autre raison, les initiatives lancées par les pouvoirs publics, comme en Corée du Sud où le ministère de l’Éducation a décidé que tout le contenu des écoles primaires et secondaires devra être numérique en 2015 et que chaque enfant du pays devra posséder un appareil d'apprentissage personnel. Et, enfin, la pénurie de professeurs d'anglais.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas