Après la box Internet, l'AlerteBox

Par 29 octobre 2008

Sinovia commercialise un dispositif d'alerte pour les collectivités et les entreprises. Son boîtier se connecte à tout réseau de données, et diffuse des informations sonores, visuelles ou lumineuses.

La création de dispositifs d'alertes devient un véritable terrain d'innovation. Dernier en date et en France, Sinovia, qui propose aux collectivités son produit AlertBox. Aux Etats-Unis, les universitaires travaillent depuis quelque temps dessus. La plupart du temps, en axant leurs efforts sur les courriels ou les téléphones mobiles pour la réception de SMS. Mais selon Carlos Moreno, directeur général adjoint et directeur scientifique de Sinovia, ce dernier type met une demi-heure pour diffuser l'alerte auprès de toute la population concernée. C'est pour cela que le fournisseur a misé sur un boîtier. Celui-ci s'installe non seulement dans les écoles ou les lieux de travail, mais aussi chez les particuliers.
TV, radio, ordinateur...
Auto configurable, il se branche d'un côté sur son réseau (câblé, WiFi, ADSL...) et de l'autre sur des systèmes d'affichage. À savoir la télévision via un câble péritel, ou un PC. L'AlertBox se déclare ensuite automatiquement auprès d'un logiciel central hébergé dans les serveurs des services municipaux concernés. Le boîtier est ainsi localisé sur une carte géographique fournie par Sinovia. En cas d'accident ou de menace, le superviseur va désigner la zone à alerter avec sa souris. Le signal va être propagé sur toutes les AlertBox au sein de la région concernée. Un message va s'afficher sur les ordinateurs ou les TV allumées. Pour les malentendants et les malvoyants, un signal lumineux et un buzzer intégrés dans la "box" sont prévus pour compléter le dispositif. Enfin, si les réseaux sont inopérants, le produit de Sinovia est capable de capter les signaux radio d'alerte.
Un écran tactile pour faire remonter des données
Quand l'usager a pris note de l'alerte, il peut en utilisant l'écran tactile, signaler le nombre de personnes dans le foyer, et ainsi donner des informations cruciales aux secours. Le boîtier paraît complet ? Pas étonnant, il est en test réel depuis un an au sein de la ville de Gonfreville L’Orcher. Celle-ci a le triste privilège d'abriter pas moins de 8 sites classés Seveso. Avantage, elle a été équipée d'un réseau complet en fibre optique. D'après nos informations, la technologie matérielle et logicielle de Sinovia pourrait bien un jour gonfler celles qui sont proposées par les opérateurs de téléphonie dans leur "box". Pas étonnant quand on connaît les efforts de Poweo pour en faire des systèmes de calcul de la consommation électrique. "Nous travaillons également avec la RATP pour concevoir des systèmes pour alerter leur personnel mobile par GPRS", explique Carlos Moreno à L'Atelier. "Ce, dans le cadre de la protection des travailleurs isolés ou d'intervention". En attendant, l'AlertBox est vendue pour un prix unitaire oscillant entre 70 et 100 euros.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas