Après Deutsche Telekom, c'est au tour de Mannesmann de ne plus être

Par 10 juin 1997
Mots-clés : Digital Working, Europe

candidat à la privatisation de l'espagnol Retevision. La candidature du consortium conduit par l'allemand Mannesmann au rachat de la société publique espagnole Retevision a été retirée. Seuls à main...

candidat à la privatisation de l'espagnol Retevision. La candidature du
consortium conduit par l'allemand Mannesmann au rachat de la société
publique espagnole Retevision a été retirée. Seuls à maintenir leurs
offres à l'expiration du délai officiel lundi en début d'après-midi pour
la présentation des candidatures à la reprise de la société espagnole, les
deux consortiums européens, l'un conduit par le Banco Central Hispano
(BCH) avec France Télécom et Sprint, l'autre par STET-Endesa.
(Les Echos - La Tribune - 10/06/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas