Après les inquiétudes suscitées par IBM, le marché s'apaise avec les résultats de HP

Par 18 mai 2005
Mots-clés : Smart city

C'est un signe fort pour le nouveau PDG de Hewlett-Packard en poste depuis la fin du mois de mars. Même si au fond, Mark Hurd n'est très certainement pas pour grand-chose dans les résultats...

C'est un signe fort pour le nouveau PDG de Hewlett-Packard en poste depuis la fin du mois de mars. Même si au fond, Mark Hurd n'est très certainement pas pour grand-chose dans les résultats trimestriels du groupe, clos le 30 avril...

Quoiqu'il en soit, le marché est rassuré, alors qu'il craignait le pire après les résultats décevants publiés par IBM le 15 avril dernier et son bénéfice net en deçà des attentes formulées par les analystes. HP, lui, a signé une excellente performance, notamment dans la zone EMEA : + 10 % d'augmentation de ses ventes, à 9,1 milliards de dollars . A l'international , la performance globale du chiffre d'affaires est de + 7,2 %, à 21,6 milliards de dollars.

Résultat : le bénéfice net dégagé par le groupe est à la hauteur des attentes, avec 966 millions de dollars au compteur contre 884 millions de dollars accumulés un an plus tôt. HP s'est donc allé à des prévisions optimistes pour le trimestre à venir, avec un chiffre d'affaires compris entre 20,3 et 20,7 milliards de dollars.

Le mystère plane toujours au sujet d'une éventuelle scission du groupe, qui verrait la prise d'indépendance des PC (comme dans le cas d'IBM) ou encore de sa très rentable division d'imagerie numérique. Mark Hurd, sans lever le voile, a simplement déclaré que les performances globales de Hewlett-Packard "laissaient de la marge pour une amélioration dans beaucoup de ses activités".

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/05/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas