Après le satellite, voici qu'arrive le ballon stratosphérique.

Par 12 mars 1998
Mots-clés : Future of Retail

La technologie radio à 48 GHz sur ballon d'hélium fait son apparition sur le marché de la boucle locale radio. La technologie cible également la vidéophonie, l'Internet sans fil, les réseaux locaux,...

La technologie radio à 48 GHz sur ballon d'hélium fait son apparition sur
le marché de la boucle locale radio. La technologie cible également la
vidéophonie, l'Internet sans fil, les réseaux locaux, les réseaux
métropolitains et les réseaux étendus à hauts débits. Cette technologie de
communication stratosphérique qui promet des coûts de transmission très
compétitifs est mise en application par la société américaine Skystation,
s'appuyant sur des composants fournis notamment par Thomson-CSF
Communications (station terrestre) et Lindstrand Balloons Ltd (ballons).
On estime ainsi, pour un service hauts débits, un investissement par
abonné inférieur à 60 dollars et un forfait mensuel de 30 dollars. Cette
technologie radio permettant des transferts allant de 64 Kbit/s à 155
Mbit/s s'appuie sur le déploiement de ballons d'hélium transportant des
commutateurs ATM embarqués, ballons mis en état stationnaire au-dessus des
grandes villes à une altitude de 21 à 23 km, position idéale pour
véhiculer du trafic multimédia, Internet et de la voix numérisée. Le choix
d'une fréquence de travail entre 47,2 et 48,2 GHz permet d'utiliser des
antennes pas plus grosses qu'une pièce de monnaie. Cette technologie
propose aussi des antennes paraboliques classiques (de 2 à 155 Mbit/s).
L'utilisateur, pour sa part, communique à partir de son PC via une carte
PCMCIA.
(01 Informatique - 06/03/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas