ARM et SMIC vont développer une puce de test pour la Chine

Par 27 septembre 2002
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

ARM, principal fournisseur de microprocesseurs RISC 16/32 bits intégrés, et Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC) premier fondeur chinois, viennent de signer un accord ...

ARM, principal fournisseur de microprocesseurs RISC 16/32 bits intégrés, et Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC) premier fondeur chinois, viennent de signer un accord bilatéral pour développer une puce de test articulée autour du coeur de microprocesseur ARM/TDMI. SMIC a été fondée en août 2000 à Shanghai avec pour objectif de créer des unités de production sur tranches de silicium. La puce de test ARM/TDMI permettra aux fournisseurs de semi-conducteurs locaux de développer et de valider des produits architecturés autour des coeurs de microprocesseur ARM. Cet accord entre deux entreprises possédant déjà un portefeuille de clients établi en Chine, marque la fondation d’une offre complète de services, depuis la fourniture de propriété intellecturelle de semi-conducteur jusqu’à la fabrication, en passant par la conception et la validation. La puce de test sera validée d’ici à la fin 2002. Les premiers circuits intégrés articulés autour du coeur ARM/TDMI devraient faire leur apparition peu après. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 27/09/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas