L’armée australienne en pleine lumière

Par 05 septembre 2011
Solar Soldier

« Marche à l’ombre » n’est plus d’actualité au pays des kangourous…

 

Sur le champ de bataille, les soldats doivent pouvoir faire fonctionner un grand nombre d’équipements électroniques : radios, torches, lunettes de vision nocturne… Et donc porter sur leur dos pratiquement 1 kg de batteries servant à alimenter tout ce paquetage.

Visiblement, la charge est devenue beaucoup trop lourde pour les Aussies.  Des chercheurs de l’Australian National University (ANU) se sont donc penchés sur le problème et ont trouvé la solution : équiper les fantassins de panneaux solaires. Rien à voir bien sûr avec ce que tout un chacun peut mettre sur son toit pour économiser quelques euros sur la facture d’électricité.

On parle ici d’un procédé révolutionnaire nommé SLIVER : des cellules solaires de 45 microns d’épaisseur, capables d’être pliées dans tous les sens. On pourrait ainsi les disposer sur les casques, les armes ou les vêtements des soldats. Finie la panne de courant inopportune au milieu du désert.

Les scientifiques indiquent bien que ces cellules peuvent supporter des températures allant de -40 à +65 degrés. A moins que le prochain théâtre des opérations australiennes se trouve au pôle nord ou sur Mars, il y a peu de chances que ces limites soient atteintes.

L’ANU souhaite également faire bénéficier les civils de sa nouvelle trouvaille : des cellules solaires pour recharger nos téléphones et nos baladeurs MP3 ! En revanche, aucune précision sur l’emplacement de ces panneaux photovoltaïques sur nos vêtements. Faudra-t-il privilégier certaines couleurs ou éviter de sortir les jours de pluie ? La mode des prochaines années a les oreilles grandes ouvertes…

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas