Arrêt de la baisse des investissements au 2ème semestre 2002

Par 17 mars 2003
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon l’indicateur Chausson Finance, 271 millions d’euros ont été investis au cours du 2ème semestre 2002, en hausse de 6 % par rapport au 1er semestre (254 millions d’euros). La chute ...

Selon l’indicateur Chausson Finance, 271 millions d’euros ont été investis au cours du 2ème semestre 2002, en hausse de 6 % par rapport au 1er semestre (254 millions d’euros). La chute des investissements parait stoppée après quatre semestres de baisses consécutifs au cours desquels les investissements sont passés de 667 millions d’euros au 1er semestre 2000 à 254 millions deux ans plus tard. 525 millions d’euros ont été investis sur l’ensemble de l’année 2002, soit une baisse de 22 % par rapport à 2001 et de 54 % par rapport à 2000. Au total, 215 entreprises ont reçus des capitaux au 2ème semestre et 397 sur l’ensemble de l’année 2002. Le montant moyen investi par entreprise, en lègère baisse, s’élève à 1,2 million d’euros. La proportion des sommes investies dans de nouvelles sociétés continue de baisser : 38 %, contre 42 % au 2ème semestre 2001 et 63 % au 2ème semestre 2000. Les refinancements absorbent aujourd’hui 62 % du total des sommes investies. Les FCPI ont placé sept de leurs représentants parmi les dix investisseurs les plus actifs du 2ème semestre 2002, contre cinq au 1er semestre 2002 et trois il y a un an. La part des FCPI représente 50 % du total des montants investis au 2ème semestre 2002, contre 33 % au 1er semestre. Sofinnova a investi au cours du semestre 26,8 millions d’euros sur 14 opérations. Il demeure l’investisseur le plus actif du semestre, suivi par Apax (25,8 millions et 11 opérations). Avec 97 millions d’apports au cours du semestre, le secteur de la Santé/Biotechnologie est le seul à afficher une croissance des montants investis (+ 60 %). La part de ce secteur est passée en deux ans et demi de 8 % à 36 %. Le secteur des logiciels chute à la seconde place avec 79 millions investis. Ce secteur ne représente plus que 29 % du total. Avec 23 millions d’euros, le secteur infrastructures Télécom baisse de 28 % par rapport au 1er semestre 2002. Le secteur Internet et e-commerce chute de 32 % avec 23 millions investis. Enfin, le secteur du Wireless progresse de 36 % avec 15 millions investis, soit 6 % du total des investissements. 13 sociétés seulement ont levé au total 14 millions d’euros au 2ème semestre 2002 pour leur première levée de fonds, alors que 24 sociétés avaient levé 22 millions d’euros au 1er semestre. Les capital-risqueurs concentrent leurs interventions sur les 2ème et 3ème tours de tables. Ceux-ci représentent trois investissements sur cinq et un montant de 169 millions d’euros au 2ème semestre 2002. Le montant moyen des dix premiers tours de table est de 11,7 millions d’euros au 2ème semestre 2002, en baisse de 29 % par rapport au semestre précédent. Le secteur Santé/Biotechnologie est le secteur le mieux représenté sur la période avec quatre des dix tours de table les plus importants. 53 % des investissements ont été effectués sur des entreprises de Paris et la région parisienne, soit 145 millions d’euros investis au capital de 120 entreprises. 35 % des investissements ont été réalisés dans 65 entreprises de province, soit 94 millions d’euros. La part des entreprises européennes reste stable avec 32 millions investis sur 30 entreprises, soit 12 % des montant investis. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 17/03/203)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas