Arrêter de fumer par SMS : Orange y croit

Par 01 juin 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

C’est auprès des jeunes que les SMS connaissent le plus grand succès. Et ce sont ces mêmes jeunes que la Sécurité sociale et les caisses d’assurance maladie ciblent dans le cadre de leur campagne...

C’est auprès des jeunes que les SMS connaissent le plus grand succès. Et ce sont ces mêmes jeunes que la Sécurité sociale et les caisses d’assurance maladie ciblent dans le cadre de leur campagne anti-tabac qui fait rage en France comme dans le reste des pays européens depuis quelques mois. Les éléments étaient donc réunis pour que les SMS servent la lutte des autorités sanitaires contre le tabagisme.

C’est ainsi que la Caisse primaire d’Assurance Maladie de Saône-et-Loire et l’opérateur de téléphonie mobile Orange ont signé une convention de partenariat pour aider les fumeurs à se défaire de leur dépendance. Les deux nouveaux partenaires vont donc tester un service expérimental et gratuit sur un panel de volontaires dans le département de la Saône-et-Loire.

Le programme d’Orange et de la CPAM se caractérise par l'envoi de SMS personnalisés selon l’âge, le sexe et le niveau de dépendance au tabac de leur destinataire. Pour répondre aux différents profils, plusieurs centaines de messages ont été élaborés ; ils transmettront des mises en garde, des informations, des encouragements, des conseils, etc. pendant une durée de 12 semaines.

Restera alors à mesurer la portée de la campagne. Si elle est positive, la CPAM promet de l’intensifier et de l’élargir à un public plus important.

(Atelier groupe BNP Paribas - 01/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas