Asie : applications mobiles et cloud computing à l'honneur en 2011

Par 08 décembre 2010
iPad et un nuage

Les services hébergés dans les nuages vont se développer dans la région Asie-Pacifique, pour un modèle accessible en permanence, favorisant également la montée en puissance des appareils mobiles.

Les prévisions 2011 de l’IDC pour le secteur high-tech, dans la zone Asie-Pacifique, mettent une nouvelle fois l’accent sur la progression des services de cloud computing et du mobile. Mais aussi sur celle des outils statistiques, de plus en plus utilisés par les professionnels pour les aider à voir plus clair et à prendre les bonnes décisions. L’institut s’attend à ce que de nombreux acteurs se tournent vers les services hébergés dans les nuages, et évalue ce marché à plus de 750 millions de dollars dès l’année prochaine - 1.8 milliard en 2014. Les “Business as a Service” vont se développer pour les entreprises de la région, qui trouveront des solutions adaptées à leurs besoins et disponibles immédiatement en ligne.

Repenser les processus professionnels

L’ensemble du processus étant repensé, pour éviter que les professionnels IT n’aient à changer leurs infrastructures informatiques. La moitié des entreprises asiatiques de taille moyenne ou plus importante adopteront ainsi des systèmes techniques basés sur un modèle “en catalogue”. Ce, pour fournir les ressources informatiques nécessaires, en un minimum de temps. Autre chose : les analystes prévoient une évolution tangible de l’ensemble des solutions vers le mobile. Les téléphones portables continuant de se développer, et les tablettes, comme l’iPad, intégrant dès 2011 le milieu professionnel.

Combiner application sociale et outil d’analyse statistique

Evolution naturelle qui accompagnera la virtualisation des services. Par ailleurs, les applications dites “socialytic” (un mélange entre “social media” et “business analytics”) vont faire leur apparition également. Elles combineront ainsi des caractéristiques sociales, communautaires, ou encore collaboratives, et des aspects statistiques. Pour chacune de ces grandes tendances, une constante demeure : la place du client, qui sera de plus en plus au cœur des processus, selon IDC.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas