Asie-Pacifique : les PME parient sur les services gérés et dans les nuages

Par 08 février 2011 Laisser un commentaire
Cloud computing asie

Pour réduire leurs dépenses technologiques et en effectifs, les petites et moyennes compagnies regardent sérieusement du côté des solutions dans les nuages et de l'outsourcing de services.

Les principaux secteurs d'investissement des PME en région Asie-Pacifique en 2011 ? Dans des solutions de cloud computing ou des services gérés - qui permettent d'externaliser certaines des tâches. Voilà ce que rapporte AMI Partners, qui note que sur les dix solutions sur lesquelles les entreprises annoncent mettre de l'argent, au moins six sont des services dans les nuages ou gérés cette année. La raison : la volonté de réduire ses coûts et de profiter des bénéfices de l'outsourcing. Le cabinet explique ainsi que les compagnies ont cherché pendant la récession à investir dans les technologies qui exigent un minimum d'investissements afin de maintenir leurs flux de trésorerie. Autre chose : ces solutions permettent de réduire les effectifs nécessaires à la maintenance de certains services comme la gestion des systèmes de stockage ou celle des serveurs.

SaaS, vidéoconférence et gestion de la flotte

Dans le détail, ce sont les solutions de vidéo-conférence, les logiciels en tant que services (SaaS) dédiés à la productivité et les services de gestion des PC à distance qui seront les plus plébiscités. Cela afin, également, d'améliorer la communication avec ses prospects. "Les petites et moyennes entreprises en Asie-Pacifique - hormis le Japon - se reposent sur le web comme mode de communication principal avec leurs clients et partenaires", souligne Daniel Sim, directeur de la stratégie chez AMI Partners. C'est d'ailleurs cette bonne connectivité qui explique le niveau d'adoption par les PME de ce type de solutions. Les petites et moyennes entreprises adoptent en effet les technologies en trois étapes. La première consiste par la construction d'une infrastructure de base. La deuxième à déployer des solutions pour connecter l'entreprise. La troisième vise à étendre l'entreprise.

Des investissements calculés

Selon le cabinet, les professionnels de la région en sont en règle générale à la phase deux. Avec la volonté de miser sur des technologies qui leur permettront de mieux connecter leur compagnie pour améliorer leur compétitivité. Sachant qu'elles devraient considérer cette année comme un test pour vérifier s'il est plus intéressant d'investir dans des services gérés ou en cloud, ou propriétaires. Et, estime le cabinet, qu'elles chercheront encore à investir dans des solutions peu coûteuses et vite rentables. D'où la nécessité pour les vendeurs d'appréhender le marché avec précaution. "Les vendeurs de technologies de solutions dans les nuages et de services gérés devront travailler plus étroitement avec les fournisseurs d'infrastructures pour explorer les différentes approches permettant d'atteindre les PME", conclue Daniel Sim.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas