Asie Pacifique : stratégies high tech à long terme

Par 23 mai 2008

Les entreprises de la région investissent de plus en plus dans les nouvelles technologies. Un marché en expansion, face au ralentissement des Etats-Unis.

L'adoption des nouvelles technologies par les entreprises de la Zone Asie Pacifique croît de façon exponentielle. Une tendance qui concerne aussi bien les secteurs du logiciel, du hardware, que les réseaux et infrastructures. Le Forrester a mené une enquête auprès de près de huit cents entreprises de cette région, afin de déterminer les caractéristiques de leurs investissements. Le rapport, intitulé "The State of Asia Pacific Enterprise Technology Adoption : 2008", rappelle que la Chine tient le haut du pavé dans les investissements en softwares, alors que l'Australie et la Nouvelle Zélande se tournent vers le hardware. Il ressort un point commun à toutes ces entreprises : leurs stratégies de développement à long terme. Ainsi les trois cinquièmes des sociétés interrogées déclarent planifier leurs investissements sur des périodes de 5-10 ans, contre 40 % des entreprises américaines. Ce qui ne les empêche pas de s'investir également dans des plans à court terme : software open source, software as a service (SaaS) et solutions web 2.0 font aussi partie de leurs priorités.
Des disparités régionales
Ainsi, 73 % des sondés considèrent que l'intégration des applications est une priorité pour leur société. Par ailleurs, le rapport est optimiste quant aux solution de virtualisation : plus d'une entreprise sur dix a déjà implémenté un tel système, et 16 % disent prévoir l'installation de ce type de dispositif. A noter : ce sont l'Australie et la Nouvelle Zélande qui mènent la danse, avec 20 % d'entreprises ayant déjà déployé ces solutions. Le rapport relève également des disparités régionales au niveau du développement économique ainsi que de l'état des infrastructures IT. En 2008 le Japon et la Chine étaient déjà les deux des plus grands marchés après les USA pour les nouvelles technologies. L'étude prévoit que ce sont la Chine et l'Inde qui connaîtront la plus forte croissance dans ce secteur dans les douze mois à venir : deux pays qui ont une infrastructure IT relativement jeune, alors que des régions comme Hong Kong et Singapour, sont des petits marchés déjà très développés. Autre particularité à noter dans la zone : les entreprises chinoises, indiennes et coréennes se ruent vers les solutions SaaS.
Miser sur le retour sur investissement
L'étude préconise aux vendeurs d'anticiper : les acheteurs d'aujourd'hui vont certainement ralentir leurs investissements démesurés. Les investissements des entreprises de la région Asie Pacifique ne sont en effet pas à l'abri des conséquences du ralentissement économique américain. Il s'agit donc de s'implanter durablement sur le marché. Pour ce faire, le rapport recommande dans un premier temps de ne pas considérer l'Inde seulement comme un marché qui fournit des compétences en nouvelles technologies, mais aussi comme un acheteur en puissance. Avec l'évolution de la population indienne, ainsi que le développement des infrastructures dans les campagnes, l'Inde va se révéler être un marché lucratif. Il s'agira aussi de promouvoir la demande en nouvelles technologies, et afin de s'assurer un succès à long terme dans la région, les entreprises doivent tenir un rôle actif pour aider leurs clients à mesurer et contrôler l'efficacité de leurs systèmes, ce, en calculant leur retour sur investissement.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas