En Asie, les smartphones tirent le marché technologique

Par 11 août 2009
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Le nombre important de ventes d'iPhone et de Blackberry redynamise le marché des TIC en Asie-Pacifique. Pour les consommateurs, ils représentent un compromis économiquement intéressant en ordinateur et mobile.

La vente de smartphones est en pleine ascension en Asie-Pacifique, explique Gfk dans une récente étude. Rapporter une telle information n'est pas anodin : selon le cabinet, cette bonne santé contribue à relancer le marché technologique asiatique. Pour les chiffres, la vente de combinés type iPhone ou Blackberry a augmenté de près de 150 % depuis le début de l'année. Permettant au marché des produits technologiques de croître de 2 %, après une chute de près de 20 % entre les mois de janvier et juin. Les raisons de ce succès ? Le prix et la convergence.
Un compromis en PC et mobile
Selon Gfk, cette forte demande s'explique en effet par le fait que les individus considèrent les smartphones comme un bon compromis entre ordinateur et téléphone portable. Ces derniers deviennent du coup un moyen économique de continuer à profiter sur un seul appareil de services proposés généralement sur l'un et l'autre support. "Cette étude prouve que même si les consommateurs ont réduit leurs achats et quêtent désormais les bonnes affaires, ils n'ont pas pour autant arrêté de débourser pour s'offrir des produits électroniques", souligne Frans Janssen, responsable chez Gfk Asia.
Un engouement égal
Autre chose : cette hausse des ventes de smartphones est répartie de manière homogène sur la région. A Hong Kong, ces téléphones ont ainsi représenté environ quatre mobiles vendus sur dix. En Corée, leur popularité est identique : ils représentent désormais 30 % des parts de marché, contre zéro l'an passé. Enfin en Thaïlande, les smartphones ont quasiment triplé leur part de marché en six mois, pour s'établir à 10.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas