AssembLive loue salles virtuelles aux professionnels

Par 16 avril 2010
Mots-clés : Smart city, Europe

Le site propose aux entreprises d'organiser des réunions en ligne dans des salles prévues à cet effet, et similaires à des univers virtuels. Les invités doivent suivre une URL pour rejoindre la conférence.

A world for us propose aux entreprises d'organiser un événement 3D sur Internet - réunions, programmes de formation, conférences…- sans avoir à gérer toute l'infrastructure informatique nécessaire à la création de l'univers persistant. Cela en proposant la location de salles virtuelles. Elle a développé assemblive.com, sur lequel les professionnels peuvent choisir l'espace 3D approprié. "L'organisateur de l'événement se crée un compte sur le site, et choisit la date à laquelle aura lieu la conférence", explique à L'Atelier Henri Morlaye, co-fondateur de la société. "Il choisit ensuite la salle, intrinsèquement liée au nombre de personnes - de 15 à 100 participants". Celle-ci sera disponible à la date indiquée, depuis Assemblive ou depuis le site de l'entreprise via un widget. "Nos serveurs feront tourner l'événement, mais ce sera transparent pour les invités".
L'analogie avec le réel permet aux participants de mieux se situer
L'organisateur paye un forfait pour réserver la salle, exactement comme il le ferait dans le monde réel. Il reçoit ensuite une URL, qu'il peut envoyer aux personnes qu'il souhaite convier. Ces dernières n'ayant pas besoin de se créer un compte sur le site, mais devant simplement suivre le lien le jour de l'événement, pour rejoindre l'environnement 3D. Il est également nécessaire de télécharger un plug-in. Chacun des participants se crée ensuite un avatar, qu'il peut personnaliser grâce à un éditeur de personnages. "A terme, nous voulons faire en sorte que l'organisateur puisse lui-même définir le dress code de l'événement", confie à L'Atelier le responsable. Point important : l'organisateur peut déléguer des droits à certains participants. "Il a la possibilité de nommer parmi les invités des modérateurs pour gérer l'événement, ainsi que des speakers, qui pourront par exemple afficher leurs présentations sur les panneaux de la salle".
Des réunions en petits groupes, confidentielles
L'environnement pervasif a été conçu de telle sorte qu'il reproduit le réel. "Nous tenions à cette analogie, qui permet aux participants de retrouver des repères fondamentaux", poursuit le responsable. Le son est par exemple spatialisé : plus les avatars sont proches, mieux on entend leurs conversations. Si l'on souhaite échanger en privé, il suffit de cliquer sur un avatar, et de choisir l'option correspondante. "Le son lointain est alors étouffé, un peu comme si l'on parlait à l'oreille de quelqu'un", explique Henri Morlaye. Et d'ajouter : "il est aussi possible d'organiser des réunions en petits groupes, inaudibles pour les autres participants". Une bulle se crée alors autour des personnages concernés, ce qui permet d'avoir la garantie visuelle que les autres n'entendent pas la discussion confidentielle. Autre chose : une fenêtre de chat permet, en parallèle, d'échanger des documents, ou des adresses URL. La solution a été présentée au SeedCamp Paris cette semaine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas