On assiste à une multiplication des progiciels. On peut comparer le

Par 11 juin 1997
Mots-clés : Smart city

progiciel au prêt à porter. IDC distingue trois grandes catégories de progiciels : les progiciels systèmes (systèmes d'exploitation, outils d'administration), les progiciels outils (systèmes de gest...

progiciel au prêt à porter. IDC distingue trois grandes catégories de
progiciels : les progiciels systèmes (systèmes d'exploitation, outils
d'administration), les progiciels outils (systèmes de gestion de bases de
données, environnements de développement, "middleware") et les progiciels
applicatifs. Pratiquement d'un usage confidentiel dans les années 80, le
progiciel se généralise générant un marché en croissance de 9 à 10 % par
an. Cependant, contrairement à ce que l'on pourrait penser, le progiciel
n'est pas moins cher que le logiciel sur mesure. Selon une étude
comparative des deux solutions faite par un grand groupe international
pour informatiser la gestion des 3 500 cadres du groupe dans le monde et
assurer le suivi de ses 25 000 collaborateurs, le logiciel spécifique
s'est avéré moins cher d'au moins 20 % avant négociations.
° Différentes stratégies sont mises en oeuvres par les éditeurs de
progiciels qui veulent tous augmenter leur part de marché :
verticalisation, spécialisation sur une niche, partenariat ...
° Les leaders incontestés du marché des progiciels sont l'allemand SAP et
l'américain Oracle
° La Banque de France adopte une solution progicielle pour inventorier,
entretenir et mieux gérer son patrimoine.
° Ne trouvant pas de progiciel répondant à ses besoins, Commercial Union
le fait développer par une SSII qui le commercialise maintenant.
(Dossier de trois pages - La Tribune - 11/06/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas