Assureur échange bracelet connecté gratuit contre données médicales

Par 10 décembre 2014 1 commentaire
Mots-clés : e-Health, Amérique du Nord
objets connectés et assurance

Une compagnie d’assurance américaine offre des bracelets connectés à ses clients et s’engage à les rémunérer dès qu’ils marchent beaucoup. Le moyen de récupérer de précieuses données médicales.

En plus des nombreux débouchés que les objets connectés offrent dans le domaine de la santé,  on évoque également leur opportunité pour les compagnies d’assurance. Enfin, surtout les données que ces objets permettent de recueillir.

La jeune compagnie d’assurance Oscar, née voici un an pendant le lancement du plan de santé care act,  ose franchir le rubicon et  propose la chose suivante: distribuer gratuitement des bracelets connectés à ses 17 000 assurés et les payer pour les maintenir en forme. Comment ? En les dotant gratuitement de bracelets de la marque Misfit (vendus entre 50 et 100 dollars), de gérer l’application depuis un logiciel internet et d’en récupérer en échange les données. En plus du don du bracelet, la compagnie d’assurance offre une carotte à l’assuré. Elle le récompense quand ses  résultats sont bons.

Dès que l’utilisateur met ce bracelet à son poignet,  ce dernier va enregistrer tous les jours le nombre de pas effectués. Ce résultat est alors comparé à l’objectif calculé par l’algorithme du logiciel selon le profil, soit entre 2000 et 10000 pas maximum selon le profil de l’utilisateur. Ces résultats sont envoyés directement à l’assureur Oscar via son application  ou  via HealthKit, développée par Apple.  Si ce résultat dépasse l’objectif, l’assurance s’engage à lui verser un dollar chaque jour. Si les 20 dollars sont atteints, cela prend la forme d’un bon à dépenser sur Amazon. Le montant ne dépassera pas les 240 dollars.

L’opération ne fait que commencer. Reste à savoir si les assurés se laisseront si facilement apater par le gain oubliant pendant ce temps-là qu’ils ouvrent la boite de pandore à leur assureur. Ce dernier aura alors accès à ses données précieuses susceptibles de modifier sensiblement leur engagement quant à tel ou tel contrat d’assurance. A suivre...

Haut de page

1 Commentaire

bracelet avec des perles

Soumis par Marie-Anne Lessard-Dubé (non vérifié) - le 21 janvier 2015 à 00h47

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas