Attention, vous pénétrez dans la matrice!

Par 14 juin 2012
Matrix 42

A l'occasion de l'évènement Futur en Seine, des innovateurs proposent leur dernier-né au public. C'est le cas de Matrix 42, une machine qui permet de se déplacer dans la matrice grâce aux mouvements du corps.

La vision futuriste de Minority Report n'est pas loin! Pourtant, ce n'est pas Steven Spielberg qui en est à l'origine. Louis Montagne ( de Bearstech) et Emmanuel Berriet se sont associés pour développer Matrix 42, "une vitrine interactive qui permet une balade naturelle dans l'univers de la matrice". 

Pour ce faire, rien de plus simple. Deux marques au sol permettent de placer nos pieds. On lève les bras et on est "dedans". En bougeant le corps de façon à orienter la navigation, on entre dans divers univers. "Nous voulions rendre cette visite interactive la plus ludique possible", explique Louis Montagne. Et les badauds en restent babas! Pour entrer dans un site web, on met les bras devant soi, pour en sortir, on les pose sur les épaules. De quoi faire de la gymnastique!

Pour la première fois, les deux compères ont dévoilé leur bébé au reste du monde et ils voient déjà le potentiel que celui-ci peut engendrer. 

"On envisage de proposer Matrix 42 à des enseignes désireuses de faire naviguer leurs clients avant même qu'ils n'entrent dans leurs boutiques. On développera ensuite une interface de paiement via le mobile. Un simple code-barre qui sera renvoyé à la matrice". 

L'engin, qui est actuellement exposé Passage des Panoramas dans le 2ème arrondissement, a d'ailleurs déjà tapé dans l'oeil de plusieurs enseignes qui voient cette balade dans la matrice le moyen efficace pour que leurs clients repèrent les rayons et les produits qui les intéressent avant même d'y entrer. 

Matrix 42 permet pour l'instant de naviguer sur le site de Bearstech, de Futur en Seine ou encore de la Région Ile de France. Mais il se veut aussi ludique et à quelques recoins de la plateforme se cachent des jeux, comme celui du ping-pong par exemple! Louis Montagne et Emmanuel Berriet envisagent même de s'exporter en Asie. "Le territoire asiatique est déjà ouvert à ce genre d'innovations qui renvoient à la réalité augmentée." En attendant, c'est la France qui les expose, pour le plaisir des mouvements du public!

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas