Pour attirer l'attention, un jeu concours doit passer par les réseaux sociaux

Par 10 mai 2010 2 commentaires
Mots-clés : Future of Retail

Le constructeur automobile Jeep a lancé un concours mêlant jeu de pistes réel et indices sur Facebook et Twitter. Le but : fédérer et fidéliser un nombre plus important de clients via les plates-formes communautaires.

"Les jeux concours engagés sur le web 2.0 sont l'occasion pour une marque de redynamiser sa communauté", confie à L'Atelier Franck Hashas, directeur de Bloxx. Dans ce but, Jeep a profité du lancement d'une voiture en série illimitée pour proposer à ses clients un concours en plusieurs étapes mêlant jeu de piste réel et réseaux sociaux. L'une d'entre elles, 'Jeep Tiki Hunt, consistait pour les participants à retrouver sur le territoire des États-Unis, trois Tikis - totems - dissimulés. Pour orienter les participants, chaque semaine un indice était dévoilé sur Facebook et Twitter, ainsi que sur le site dédié. A la clé : trois voitures à gagner. "Le groupe Facebook de Jeep est passé de 32 000 adhérents à un demi million", déclare Mike Manley directeur de Jeep.
Redynamiser la communauté
Et d'ajouter : "les messages sur Twitter parlant de la marque ont augmenté de 275%". Une stratégie approuvée par le directeur de Bloxx. "La mobilisation d'une petite communauté de clients  fidèles au départ suffit à créer le buzz", ajoute-t-il. Pour le marketeur, les passionnés d'un produit représentent un axe d'expression intéressant : "le contenu – message, photo, vidéo - qu'ils génèrent à la demande des jeux concours sont des relais d'informations dont les marques profitent généreusement". Et d'ajouter : "à la différence des publicités créées de toute pièce, celles-ci sont authentiques et diffusées en temps réel". Reste que pour qu'une opération atteigne cette dimension sociale, il est indispensable pour ce responsable que la marque communique d'une manière légitime et transparente.
Créér une interaction entre la marque et le consommateur
"Une opération de cette envergure peut être inefficace et éphémère si l'interaction entre le consommateur et la marque n'est pas constante". Pour éviter la déperdition d'une information, il faut pouvoir créer une structure qui fédère le contenu de l'opération. Pour Franck Hashas, il faut centraliser l'opération sur le site de la marque et mettre en place des flux RSS pour rendre compte des avancées du jeu concours. "Une bonne architecture est indispensable pour que la marque bénéficie de l'engouement généré par les réseaux sociaux", conclut-il.

Haut de page

2 Commentaires

La conférence Ad:Tech à San Francisco le mois dernier parlait beaucoup de ce phénomène dont voici d'autres exemples dans mon article en référence.

Isabelle Boucq

Soumis par Isabelle Boucq (non vérifié) - le 10 mai 2010 à 18h37

A l'occasion, je n'y penserais pas l'interactivité n'a rien de nouveau dans ce domaine de là à lâcher son iphone pour filer chercher des indices pour trouver une cible commerciale...Il y'a plus rapide et plus user frienddly, une offre commerciale adaptée à son marché.

Soumis par Weebby nerd (non vérifié) - le 15 mai 2010 à 03h58

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas